Mobile World: il n'y en a que pour les 'apps'

15/02/10 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Datanews

Le premier jour du Mobile World Congress de Barcelone, il est manifeste que pendant les quatre prochains jours, un sujet sera sur toutes les lèvres: les 'apps'.

Le premier jour du Mobile World Congress de Barcelone, il est manifeste que pendant les quatre prochains jours, un sujet sera sur toutes les lèvres: les 'apps'.

Ces dernières années, l'accent au Mobile World Congress était principalement mis sur la future infrastructure mobile, les nouveaux appareils ou les nouveaux services potentiels - souvent très médiatisés - pour les opérateurs télécoms. Lors de la précédente édition de cette grand-messe annuelle de l'industrie mobile réunie, l'on avait observé que le réalisme l'avait emporté sur l'optimisme démesuré. "Exécutons à présent les projets que nous abordons depuis des années déjà", voilà quel était le credo, selon lequel il convenait d'accorder davantage d'attention aux applications concrètes pour les utilisateurs finaux.

Cette année, cette tendance se confirme nettement. Les fournisseurs de produits réseau, comme Ericsson, donnent la priorité aux applications concrètes ('verticals'), alors que les fournisseurs d'applications sont installés dans un hall séparé. Mais la meilleure preuve de l'importance de l'intérêt croissant des 'apps' réside dans le fait que 24 grands opérateurs télécoms, dont AT&T, Vodafone, Deutsche Telekom et Orange, ont créé une alliance visant à mettre en oeuvre une plate-forme ouverte, afin de pouvoir fournir des applications à tous les utilisateurs de GSM. La 'Wholesale Applications Community' entend mettre sur pied un écosystème pour le développement et la distribution d'applications mobiles, indépendamment de l'appareil utilisé. Les 24 opérateurs regroupés représentent conjointement plus de 3 milliards de clients dans le monde. Les fabricants d'appareils LG Electronics, Samsung et Sony Ericsson se sont déjà ralliés à cette initiative.

En savoir plus sur:

Nos partenaires