Microsoft promet le libre usage de divers standards web

14/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 13/09/06 à 23:59

Source: Datanews

Par le biais de ce qu'elle appelle l''Open Specification Promise', Microsoft a promis aux programmeurs la libre utilisation de 35 standards. Elle déclare en outre qu'elle ne poursuivra personne qui utilise de la technologie Microsoft brevetée "nécessaire pour l'implémentation" de ces standards.

Ce qui est étonnant cependant, c'est que différents standards 'offerts', tels que SOAP et WSDL, sont considérés comme des standards ouverts par des organisations de coordination comme Oasis et W3C. Si Microsoft tentait de bloquer la mise en oeuvre de ce genre de logiciels sur base de son portefeuille de brevets, cela aurait de lourdes conséquences quant à l'acceptation des standards, essentiellement parce que Microsoft est membre d'Oasis.Il n'en reste pas moins que la promesse faite par Microsoft est une bonne chose, estime l'avocat Andy Updegrove. Cette promesse a en effet été élaborée en concertation avec des représentants de la communauté 'open source' et serait ainsi mieux adaptée au développement de logiciels GPL que ce fut le cas précédemment avec le 'Covenant Not To Sue' pour le format de fichier Open XML. En outre, Redmond souhaiterait avec cette nouvelle initiative montrer son bon vouloir aux développeurs 'open source' dans la mesure où l'interopérabilité constitue à présent une condition au succès des services web.Plusieurs concurrents vont toutefois encore un peu plus loin. C'est ainsi qu'IBM a confié en juin à l'Apache Foundation une suite de logiciels de services web aux conditions 'open source'. Il n'empêche que Microsoft prend elle aussi la bonne direction, a annoncé Mark Webbing de Red Hat.

Nos partenaires