Microsoft, champion des rachats en 2006

16/01/07 à 00:00 - Mise à jour à 15/01/07 à 23:59

Source: Datanews

Bien que nous ayons déjà bien entamé l'année 2007, il est toujours intéressant de jeter un coup d'oeil dans le rétroviseur des reprises au cours de l'an dernier. Même si certains autres rachats ont davantage défrayé la chronique, c'est quand même Microsoft qui s'est le plus distinguée dans ce domaine avec 14 reprises.

Le cabinet de consultance Icon Corporate Finance a effectué le calcul pour nous. Microsoft a englouti 14 entreprises et précède ainsi tout juste son concurrent sur le marché B2B, Oracle, ainsi que l'entreprise télécoms néerlandaise KPN avec chacune 13 rachats. IBM occupe la quatrième position avec 12 reprises. Suivent 3M, EMC et HP avec chacune 9 rachats. Le top 10 est complété par Cisco, Google et VeriSign qui ont racheté 7 entreprises.Même si Microsoft peut se targuer du plus grand nombre... d'emplettes, l'éditeur de logiciels n'a pas pour habitude d'effectuer des méga-achats. Dans son portefeuille, on trouve au contraire de petites entreprises comme l'éditeur de logiciels BI AssetMetrix ou le spécialiste des pare-feu et de l'accès à distance Whale Communications. En reprenant Siebel et PeopleSoft en 2005, Oracle semble elle aussi se contenter à présent de rachats moins importants.Les méga-reprises d'entreprises en 2006 dans ce top 10 ont été entre autres celle du fabricant de décodeurs interactifs Scientific Atlanta par Cisco Systems (5,3 milliards de dollars), celle de Mercury Interactive par HP (4,5 milliards de dollars) et celle de Filenet et d'ISS par IBM (2,9 milliards de dollars pour les deux). Il n'empêche que la plus grande reprise/fusion de 2006 a été celle d'Alcatel et de Lucent d'une valeur de 11,5 millards de dollars.

Nos partenaires