Logiciels/services: marché belge soutenu

16/11/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Selon la dernière étude du cabinet Pierre Audoin Consultants, le marché belge des logiciels et services a connu l'an dernier une croissance de 6,4% et devrait progresser cette année de 6,7%.

Selon la dernière étude du cabinet Pierre Audoin Consultants, le marché belge des logiciels et services a connu l'an dernier une croissance de 6,4% et devrait progresser cette année de 6,7%.

Selon son étude "Software and IT Services Industry), PAC estime que le marché belge a surtout été dynamisé par la hausse des investissements en logiciels applicatifs et d'infrastructures ainsi que par le marché de l'infogérance, et dans une moindre mesure par les services d'intégration. En termes de secteurs d'activité, les télécoms, le secteur public, les services financiers, l'industrie et les 'utilities' constituent les principaux moteurs de croissance.

Analyse"La Belgique se caractérise surtout par une assez forte pénétration de l'ERP, avec une domination de SAP dans les grands comptes et de Microsoft Dynamics dans le 'mid-market', analyse Vincent Gelineau, consultant chez PAC. De même, on constate la présence de tous les grands acteurs internationaux sur le marché belge." Reste que comme il n'y a chez nous que peu de "grands comptes" (une cinquantaine tout au plus), la lutte entre les grands éditeurs et prestataires de services risque d'être âpre.

Autre caractéristique du marché belge relevée par Vincent Gelineau, l'externalisation. "L'outsourcing y est plus développé que dans les pays d'Europe centrale et du sud." Et de citer le récent exemple d'ING, outre bien sûr la Communauté flamande. "On en arrive à une deuxième phase de l'outsourcing, celle du renouvellement des contrats. Avec des contrats plus sélectifs qui obligeront les fournisseurs à nouer des alliances et à créer des consortia." Tandis que l'offshore se développe bien, du fait de l'ouverture et du multilinguisme de notre pays (cf. le contrat d'Axa avec TCS).

Toujours selon le consultant de PAC, deux acteurs se sont mis en vedette sur l'exercice 2006-2007, en l'occurrence EDS et Accenture (surtout en gestion d'applications). "Le marché belge convient bien aux acteurs américains", estime encore Vincent Gelineau. Qui estime que le top 10 (voir ci-dessous) devrait être influencé cette année par le rachat de Banksys et BCC par Atos Origin, et par la fusion entre KPN et Getronics.

Pour les 2 à 3 prochaines années, PAC table sur une croissance qui se stabilisera, voire diminuera légèrement.

Nos partenaires