Les montres intelligentes sèment la zizanie entre Google et Samsung

18/07/14 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Datanews

Google n'apprécie pas que Samsung consacre plus de temps et d'énergie à des smartwatches qui tournent sous le système d'exploitation Tizen développé en interne plutôt qu'à des montres Android Wear.

Les montres intelligentes sèment la zizanie entre Google et Samsung

Il y a à nouveau de l'eau dans le gaz entre Samsung et Google. Cette fois, le CEO de Google, Larry Page, est pour le moins contrarié par le fait que Samsung pousse en avant "Tizen" comme système d'exploitation préféré pour ses montres intelligentes.

Tizen est un nouveau système d'exploitation qui s'appuie sur la défunte plate-forme Meego de Nokia, et qui a été développé par un consortium d'une vingtaine d'entreprises autour de Samsung et du fondeur Intel.

A terme, Samsung espère être moins dépendant de Google (Android) grâce à Tizen, pour pouvoir offrir à ses clients une expérience plus uniforme à travers l'ensemble de ses appareils, qu'il s'agisse de ses smartphones, tablettes, plates-formes dans la voiture ou de ses montres.

Le fait que Samsung ait encore récemment présenté avec LG et Motorola une smartwatch (la "Gear Live") qui tourne sous Android Wear (la variante de Google pour les wearables) ne suffit pas à calmer Page.

Le site américain d'actualités The Information a en effet pu accéder au rapport d'une réunion entre Page et le patron de Samsung Jay Y. Lee dont il ressort que le premier est très mécontent du fait que Samsung investisse davantage dans les montres Tizen comme la "Gear 2" et la "Gear Fit" que dans des appareils tournant sous Android Wear.

Page reproche à la montre "Gear Live" de Samsung de n'être qu'une version retravaillée de la "Gear 2", sur laquelle Android a été installé. Il se demande pourquoi les Coréens n'ont pas pris la peine de proposer un appareil "Android Wear" plus unique, avec un design se distinguant clairement des montres Tizen.

Désaccord

Même si Google et Samsung ont signé récemment encore un accord de collaboration très étroite (concernant l'utilisation de brevets et de propriété intellectuelle des deux entreprises) et que Samsung ne manque pas une occasion de répéter que les relations avec Google sont sacrées, il semble de plus en plus que les deux entreprises soient en profond désaccord sur plusieurs éléments fondamentaux.

L'arrivée des premiers appareils Tizen n'y est évidemment pas étrangère. Si ce nouveau système d'exploitation devient à terme une alternative crédible pour Android, cela pourrait dégrader complètement les relations avec Google.

Car Tizen pourrait tenir les utilisateurs mobiles à l'écart des célèbres services de Google, de sorte que l'entreprise de Larry Page pourrait alors réunir moins de données et donc vendre moins de publicité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires