Les ministres européens de l'environnement d'accord sur la collecte des déchets électroniques

15/03/11 à 12:18 - Mise à jour à 12:17

Source: Datanews

Les ministres européens de l'environnement ont adopté un point de vue commun à propos des nouveaux objectifs en matière de collecte et de recyclage des déchets électroniques.

Les ministres européens de l'environnement d'accord sur la collecte des déchets électroniques

Les ministres européens de l'environnement ont adopté un point de vue commun à propos des nouveaux objectifs en matière de collecte et de recyclage des déchets électroniques. Les ministres souhaitaient que les pays de l'UE collectent à terme annuellement 65 pour cent des appareils électriques et électroniques jetés au rebut sur leur marché national.

Au terme de deux années de négociations, les ministres se sont donc mis d'accord sur le fait que quatre années après l'entrée en vigueur de la nouvelle directive, les états membres devront collecter 45 pour cent de l'ensemble des appareils électriques et électroniques mis au rebut. Quatre autres années plus tard, l'objectif de 65 pour cent devra alors être atteint.

La principale pierre d'achoppement durant les négociations concernait le champ d'application, à savoir le choix d'une liste limitée ou ouverte de catégories de produits. La ministre flamande de l'environnement, Joke Schauvliege (CD&V), avait plaidé pour une liste ouverte. Finalement, il a été décidé qu'après six ans, tous les appareils seraient repris sur la liste, à quelques exceptions près.

Schauvliege a aussi insisté sur le contrôle et l'inspection des exportations des déchets électriques et électroniques. Anvers est en effet devenue une véritable plaque tournante dans le transfert de ce genre de déchets. Selon un communiqué de presse, la ministre a demandé et obtenu une réglementation hermétique en la matière.

A propos de la directive, un accord doit encore être trouvé avec le Parlement européen. Les négociations devraient avoir lieu durant le second semestre de cette année.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires