Les médias sociaux succombent... à la mort supposée de Fidel Castro

12/01/15 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Datanews

Fin de la semaine dernière, les médias sociaux ont succombé... au prétendu décès de l'ex-dictateur cubain Fidel Castro.

Les médias sociaux succombent... à la mort supposée de Fidel Castro

© Reuters

Le journal italien Corriere della Sera a publié sur son site web l'information selon laquelle Castro était décédé, ce qui a fait tourner le moulin des rumeurs. Le journal a ensuite très vite retiré la nouvelle de son site, mais le mal était fait.

Fidel Castro n'est plus apparu en public depuis un an déjà, ce qui laisse supposer que son état de santé se dégrade. Il est actuellement âgé de 88 ans. Dans le passé Castro a déjà été déclaré mort des dizaines de fois par les médias. Les hypothèses de son décès ont encore été amplifiées par la nouvelle selon laquelle le gouvernement cubain allait organiser vendredi une conférence de presse internationale, sans annoncer à l'avance de quoi il s'agissait.

L'information relative à la conférence de presse a entre-temps été contredite par les autorités cubaines. 'C'est un malentendu, nous n'avons pas prévu de conférence de presse', annonce le centre de presse du ministère cubain des affaires étrangères. Ceci dit, la route menant à l'endroit où Castro devrait être enterré après sa mort, était barrée, mais ce fait ne semble pas non plus aller de pair avec son pseudo-décès.

Plusieurs utilisateurs attentifs des médias sociaux ont en outre observé que le dimanche 4 janvier, un autre Fidel Castro est décédé. Fidel Castro Odinga, le fils du principal chef d'opposition kényan Raila Odinga, a en effet été retrouvé mort dans les environs de sa maison, selon la chaîne d'actualité al-Jazeera sur son site web.

Il n'empêche que la nouvelle de la mort de Castro s'est répandue comme une traînée de poudre. La page Wikipedia de l'ex-dictateur a même été adaptée en conséquence, mais au bout de quelques minutes, la date de sa mort a été supprimée. Des pages de soutien à Castro ont également été créées sur Facebook.

Vendredi dernier, le gouvernement cubain n'a pas évoqué l'état de santé de l'ex-dictateur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires