Les adresses IPv4 européennes rationnées

17/09/12 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Datanews

Le RIPE NCC ne distribue plus qu'au compte-gouttes les adresses IPv4 européennes, car elles sont aujourd'hui quasiment épuisées. Le RIPE NCC (le Regional Internet Registry pour l'Europe, le Moyen-Orient et certaines contrées d'Asie centrale) a commencé à distribuer les adresses IPv4 du dernier 'huitième' (/8) et procède exactement comme prescrit (comprenez: de manière rationnée). Les registraires internet locaux ne peuvent désormais plus obtenir qu'une seule fois un bloc de 1.024 adresses (une allocation /22) et ce, même s'ils ont besoin de plus. En outre, ils doivent prouver que toutes les adresses IPv6 ont bien été attribuées. "Il est à présent absolument nécessaire que tous les intéressés introduisent IPv6 dans leurs réseaux, afin d'assurer la continuité de leurs activités en ligne, ainsi que la croissance future d'internet", insiste le RIPE NCC.

Les adresses IPv4 européennes rationnées

Le RIPE NCC ne distribue plus qu'au compte-gouttes les adresses IPv4 européennes, car elles sont aujourd'hui quasiment épuisées.

Le RIPE NCC (le Regional Internet Registry pour l'Europe, le Moyen-Orient et certaines contrées d'Asie centrale) a commencé à distribuer les adresses IPv4 du dernier 'huitième' (/8) et procède exactement comme prescrit (comprenez: de manière rationnée). Les registraires internet locaux ne peuvent désormais plus obtenir qu'une seule fois un bloc de 1.024 adresses (une allocation /22) et ce, même s'ils ont besoin de plus. En outre, ils doivent prouver que toutes les adresses IPv6 ont bien été attribuées. "Il est à présent absolument nécessaire que tous les intéressés introduisent IPv6 dans leurs réseaux, afin d'assurer la continuité de leurs activités en ligne, ainsi que la croissance future d'internet", insiste le RIPE NCC.

Ce rationnement constitue une nouvelle étape dans un processus qui s'est accéléré depuis 2010, lorsque le nombre d'adresses IPv4 disponibles a chuté rapidement. A l'époque déjà, l'avait averti que le stock de blocs d'adresses IPv4 nouvellement attribuables en Europe serait épuisé au cours de la période 2011-2012. Entre-temps, l'on a procédé à des tentatives, telles que la journée de lancement IPv6 plus tôt cette année, afin d'introduire l'utilisation des adresses IPv6 de manière plus large, mais la Belgique a encore pas mal de pain sur la planche dans ce domaine. Quand c'est fini, c'est fini!

En savoir plus sur:

Nos partenaires