Les actions IT ont offert le plus mauvais rendement ces dix dernières années

28/12/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

En bourse, la stabilité du secteur ICT n'est pas encore une certitude. Les actions IT et technologie ont offert le rendement le plus pauvre lors de la dernière décennie boursière.

En bourse, la stabilité du secteur ICT n'est pas encore une certitude. Les actions IT et technologie ont offert le rendement le plus pauvre lors de la dernière décennie boursière.

Par contre, les actions de l'"ancienne économie", des entreprises actives dans les secteurs traditionnels, sont les grandes championnes boursières de ces dix dernières années. La situation a été chiffrée par le journal De Tijd. La société d'armateurs CMB a décroché la palme à la bourse Euronext de Bruxelles et a enregistré depuis fin 1999 un rendement de 34,6 pour cent.

Le journal affirme que les actions de l'ancienne économie ont relevé la tête. "Il y a dix ans, les actions de CMB, Texaf et Sipef ne se portaient pas bien. Tout ce qui ne se rapportait pas directement à l'explosion dotcom de l'époque était délaissé".

Mais les chiffres parlent d'eux-mêmes. "Celui qui a investi 1.000 euros dans CMB fin 1999 a vu ce capital de départ multiplié par 18 pour atteindre 18.118 euros. Dans l'autre sens, celui qui a misé sur le Real Software (rebaptisé par la suite RealDolmen) a perdu annuellement 47 pour cent de son capital de départ de 1000 euros et n'en possède plus que 2", toujours selon De Tijd.

Les meilleures actions de ces dix dernières années sont CMB (+33,6 %), Texaf (+32 %), Lotus Bakeries (+17,7 %) et CFE (+17,4 %). Une lueur d'espoir pour le monde de la technologie : le spécialiste des serveurs d'images EVS figure également dans cette liste (+22,2 %). Les plus mauvaises sont RealDolmen (-47,1 %), Accentis (-39,1 %), Zenitel (-32,3 %), Spector (-26,7 %) et Option (-19,4 %).

Source : Belga/De Tijd

Nos partenaires