Le syndicat LBC traîne Centric en justice

09/01/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le syndicat flamand LBC intente un procès au fournisseur de services ICT Centric. Le syndicat estime que l'entreprise évite de manière sournoise l'élection d'un nouveau conseil d'entreprise en procédant à une scission.

Le syndicat flamand LBC intente un procès au fournisseur de services ICT Centric. Le syndicat estime que l'entreprise évite de manière sournoise l'élection d'un nouveau conseil d'entreprise en procédant à une scission.

En subdivisant une société belge en deux entités distinctes, Centric se soustrait à l'obligation d'élire un nouveau conseil d'entreprise, alias l'organisation 'd'élections sociales'. Telle est la plainte introduite par LBC auprès du juge et qui fait l'objet de commentaires de la part du site d'It Professional. Un conseil d'entreprise est obligatoire dans toute société occupant plus de 100 personnes. En Belgique, Centric se compose de huit entités assez petites.

La société néerlandaise dispose chez nous de 2 conseils d'entreprise: chez Centric Retail Solutions (historiquement celui de Real Software) et chez Centric MIS Belgium. Le conseil d'entreprise de Centric MIS Belgium va à présent disparaître parce que la société a été scindée en septembre en deux entreprises comptant respectivement 94 et 79 collaborateurs. LBC exige que Centric mette en place un conseil d'entreprise couvrant les huit entités.

Centric a toutefois initié les procédures menant à l'élection de comités de prévention et de sécurité au travail. Ceux-ci sont obligatoires dans les entreprises occupant de 50 à 100 travailleurs.

Selon LBC, la citation n'a rien à voir avec [les perturbations sociales précédentes] chez Centric.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires