Le smartphone repousse la tablette

14/01/16 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Datanews

Le nombre de Flamands qui utilisent un PC, une console de jeu ou une TV numérique, reste plus moins stable. Mais le smartphone continue de gagner du terrain. Assez étonnamment, il ronge la part d'un appareil pourtant nettement plus nouveau: la tablette.

Le smartphone repousse la tablette

© iStock

Les deux appareils pourraient parfaitement se compléter: le smartphone en déplacement pour chercher rapidement quelque chose et la tablette avec son 'grand' écran le soir dans le fauteuil à la maison. Mais le Digimeter d'iMinds et de l'Universiteit Gent nous révèle autre chose. En 2015, le nombre de Flamands possédant un smartphone est passé de 57,3 à 68,5 pour cent, alors que le marché des tablettes a un peu régressé de 55,8 à 58,3 pour cent.

En guise de comparaison, le nombre d'ordinateurs portables (78,8%) recule de moins d'un pour cent. Pour les desktops, la part de marché est passée de 54,3 à 51,1 pour cent. Quant aux consoles, elles progressent de moins d'un pour cent à 30,5 pour cent. La TV numérique reste table à 85,5 pour cent.

"La tablette cède du terrain", déclare le professeur Lieven De Marez. "Le nombre de Flamands qui utilisent quotidiennement une tablette, régresse au profit du smartphone. Il existait déjà un écart, mais il a grandi."

Nous savons depuis assez longtemps déjà que les tablettes avaient atteint un point de saturation. Ces appareils sont généralement davantage partagés au sein de la famille et ont une longévité supérieure à celle des smartphones. Mais De Marez ajoute que le smartphone même a changé: "Son écran est aujourd'hui plus grand, et beaucoup de médias sont mieux adaptés au smartphone. Mais il est aussi devenu nettement plus personnel, avec des comptes propres par exemple, ce qui fait que les gens se tournent plus rapidement vers 'leur' appareil que vers la tablette commune déposée sur la table du salon."

Certes la tablette a encore et toujours ses adeptes, mais surtout au sein de groupes spécifiques. "Dans les familles jeunes, où l'on utilise beaucoup de médias, la tablette est très appréciée. En outre, il y a les gens de plus de 45 ans qui l'utilisent souvent comme un appareil personnel: pour leurs opérations bancaires notamment, mais ils l'emportent aussi souvent à l'extérieur. Il s'agit ici principalement de personnes qui n'ont jamais vraiment développé de compétences PC et qui explorent à présent le monde numérique avec leur tablette." Selon De Marez, l'on trouve parmi eux également le groupe (quelque 10 pour cent des Flamands) qui souscrit un abonnement data pour leur tablette.

Nos partenaires