Le recyclage primitif des e-déchets menace la santé des Chinois

10/06/11 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Datanews

Selon une étude publiée dans Environmental Research Letters, le recyclage primitif des e-déchets constitue une menace pour la santé de 60.000 travailleurs et habitants environnants à Taizhou, en République Populaire de Chine.

Le recyclage primitif des e-déchets menace la santé des Chinois

Selon une étude publiée dans Environmental Research Letters, le recyclage primitif des e-déchets constitue une menace pour la santé de 60.000 travailleurs et habitants environnants à Taizhou, en République Populaire de Chine.

Au niveau mondial, l'on produit annuellement entre 20 et 50 millions de tonnes d'e-déchets (e-waste) constitués d'anciens GSM, TV et ordinateurs. Une grande partie de ces e-déchets sont exportés par le monde occidental vers l'Afrique et la Chine, pour qu'ils soient recyclés à faible coût. Mais pour ce recyclage, l'on recourt à des méthodes qui ne seraient pas agréées dans les pays occidentaux. C'est certes économique, mais cela s'avère à tout le moins nuisible pour l'environnement et le genre humain.

Cette situation est une fois encore démontrée dans un récent article scientifique publié dans Environmental Research Letters. Des chercheurs de l'université Zhejiang de Hangzhou en Chine et l'institut chinois d'hydrobiologie ont examiné l'impact sur la santé des travailleurs et des habitants environnants de toutes sortes de substances polluantes qui se dégagent durant le processus de recyclage des e-déchets dans les gigantesques installations de Taizhou dans la province orientale de Zhejiang. Plus de 60.000 personnes y recyclent principalement des e-déchets occidentaux dans des conditions parfois critiques.

Les auteurs de l'étude ont observé un degré élevé d'inflammations pathologiques, du stress oxydatif et une détérioration de l'ADN qui sont la conséquence de la fuite de divers polluants dans l'environnement de l'entreprise de recyclage, et ce tant dans l'air que dans les nappes phréatiques. Les chercheurs qualifient le processus de recyclage utilisé de "primitif".

En Chine, l'on accorde encore trop peu d'attention aux conséquences de ce recyclage sur la santé et l'environnement. L'on n'y examine pas le nombre de personnes qui meurent effectivement des suites directes du recyclage des e-déchets à Taizhou. Dans cette étude, l'on n'a examiné que l'impact sur le tissu humain de diverses substances polluantes stockées sur deux sites dans les environs de Taizhou.

En savoir plus sur:

Nos partenaires