Le prix du haut débit en baisse de quasiment 30 pour cent

17/02/10 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Les prix des connexions internet à haut débit les plus courantes (offrant une vitesse de téléchargement supérieure à 2Mbps) ont diminué de quasiment 30 pour cent entre le début 2008 et le milieu de 2009. Voilà la réponse fournie par le ministre de l'entreprise et de la simplification, Vincent Van Quickenborne, à une question posée par le sénateur Pol Van Den Driessche (CD&V).

Les prix des connexions internet à haut débit les plus courantes (offrant une vitesse de téléchargement supérieure à 2Mbps) ont diminué de quasiment 30 pour cent entre le début 2008 et le milieu de 2009. Voilà la réponse fournie par le ministre de l'entreprise et de la simplification, Vincent Van Quickenborne, à une question posée par le sénateur Pol Van Den Driessche (CD&V).

Van Den Driessche avait demandé au ministre quels étaient ses projets en vue de rendre l'internet abordable pour tout un chacun. Selon Van Quickenborne, qui plaide pour "une certaine nuance", "l'on peut certes difficilement dire que le marché du haut débit soit très compétitif, étant donné que Belgacom et Telenet prennent à leur compte pratiquement 90 pour cent de l'ensemble des connexions internet à haut débit". "Mais", ajoute-t-il, "la concurrence entre Telenet et Belgacom a pourtant entraîné des réductions de prix substantielles ces derniers trimestres".

Et le ministre de faire référence au site web http://www.baromètredesprix.be, où le régulateur des télécoms, l'IBPT, propose tous les six mois un état des prix moyens des 'services de communication électroniques'. Outre la diminution de prix susmentionnée de 30 pour cent, le site indique aussi que le prix moyen de l'internet à haut débit en Belgique oscille aux environs de 33 euros, ajoute Van Quickenborne.

Il estime qu'il "est très important que tout le monde reçoive une information correcte avant de prendre une décision car il existe bien des offres bon marché sur le marché belge". Depuis avril 2009, l'IBPT compare entre elles toutes les offres du marché belge sur http://www.meilleurtarif.be. Le fait que le site ait été consulté 205.000 fois en six mois - "un succès" - prouve, selon Van Quickenborne "qu'il y a un besoin d'une information transparente".

Le ministre répète aussi son plaidoyer en faveur d'un quatrième opérateur GSM dans notre pays, afin d'assurer une concurrence supplémentaire et une pression sur les prix sur le marché tant fixe que mobile de l'internet et de la téléphonie.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires