Le premier ordinateur entièrement réalisé en nanotubes de carbone

30/09/13 à 15:52 - Mise à jour à 15:52

Source: Datanews

Des chercheurs de l'université de Stanford ont réussi à fabriquer le premier ordinateur entièrement réalisé en nanotubes de carbone, selon un article paru dans la revue Nature.

Le premier ordinateur entièrement réalisé en nanotubes de carbone

Les nanotubes de carbone (carbon nanotubes, CNT) sont depuis quelque temps déjà considérés comme les successeurs possibles des puces IT au silicium dans l'optique de concevoir des ordinateurs plus rapides et plus économes en énergie. Depuis l'invention des premiers transistors CNT, il y a 15 ans environ, l'on recherche des méthodes de production à grande échelle de ces transistors pour des applications pratiques, ainsi que pour des solutions à divers problèmes. C'est ainsi qu'il est malaisé de produire tous les nanotubes de carbone en parallèle, alors qu'un pourcentage significatif des tubes offrent des propriétés incorrectes, ce qui pourrait engendrer des courts-circuits.

Niveau des années cinquante

La performance des chercheurs de l'université de Stanford peut être qualifiée de révolutionnaire dans la mesure où ils sont parvenus à créer un ordinateur opérationnel avec des transistors aux nanotubes de carbone. Le problème du parallélisme, ils l'ont résolu grâce à un algorithme adapté qui évite les erreurs dans les circuits, tandis que les nanotubes susceptibles de provoquer des courts-circuits étaient supprimés par combustion. Avec 178 transistors, ils fabriquèrent un ordinateur utilisant le jeu d'instructions MIPS 'risc', faisant tourner un système d'exploitation standard et exécutant des tâches comme le tri de nombres. La 'puissance' et la vitesse de l'ordinateur sont comparables à celles des premiers ordinateurs sur base de transistors datant des années cinquante. Les chercheurs ont produit par ailleurs 985 de ces 'ordinateurs' sur un disque de silicium au moyen d'outils et de techniques standard. Comme ils ont dans ce but utilisé les systèmes de production disponibles dans le laboratoire et non pas des systèmes de production sophistiqués, il sera possible de progresser rapidement.

Ce premier ordinateur à base de transistors CNT est considéré comme une innovation scientifique importante et comme la "première étape nécessaire en vue de porter les nanotubes de carbone du laboratoire de chimie vers des environnements réels", explique Supratik Guha du centre de recherche Thomas Watson d'IBM. Comme les puces basées silicium atteindront définitivement les limites de la densité supérieure et de la production thermique (à des fins de processeurs) au cours de la prochain décennie, cet ordinateur de Stanford témoigne que les transistors CNT représentent bien une voie de recherche fructueuse.

En savoir plus sur:

Nos partenaires