Le nouveau réseau belge LoRa entend casser les prix

13/01/16 à 12:54 - Mise à jour à 12:52

Source: Datanews

Notre pays compte un nouveau réseau pour l'Internet of Things (internet des choses). L'anversoise Wireless Things, une composante de Wireless Belgium, veut surtout jouer sur les prix avec ce réseau.

Le nouveau réseau belge LoRa entend casser les prix

© iStock

Tout comme Proximus, l'entreprise propose un réseau LoRaWAN (aussi connu sous l'appellation LoRa). Aujourd'hui, ce réseau est actif à Anvers, Bruxelles, Malines, Gand, Louvain, Hasselt, Sint-Niklaas et Saint-Trond. A l'entendre, Wireless Things dispose actuellement d'une meilleure couverture que celle de Proximus, du moins en Flandre. Mais l'entreprise souhaite à court terme aussi s'étendre dans le sud du pays.

Wireless Things fait partie de Wireless Belgium, un ISP assez modeste qui existe depuis 2003 et propose notamment l'internet gratuit dans certaines villes. A l'entendre, l'entreprise entend endosser le rôle de casseur de prix par rapport à Proximus, qui a lancé son réseau en automne dernier.

Outre Proximus, The Things Network est actuellement occupée également à préparer un réseau reposant sur LoRa, une initiative prise en Belgique par l'entreprise anversoise Intellinet. Pour sa part, Engie dispose aussi d'un réseau propre, basé lui sur Sigfox.

En savoir plus sur:

Nos partenaires