Le nombre de demandes d'accès aux données des géants de l'internet en forte augmentation

15/02/18 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Belga

La justice et la police ont demandé à 4.941 reprises aux géants de l'internet l'accès à des données numériques en 2017, une augmentation de plus de 70% depuis 2014, a indiqué jeudi matin le ministre de la Justice Koen Geens.

Le nombre de demandes d'accès aux données des géants de l'internet en forte augmentation

© Belga

Les comportements changent: les utilisateurs téléphonent de moins en moins et passent de plus en plus par des services de messagerie tels que WhatsApp, Messenger ou iMessage, relève le ministre. Pour accéder aux données de messagerie dans le cadre d'enquêtes, il faut, après accord d'un juge, solliciter les géants américains qui détiennent ces plateformes.

En 2017, 4.941 requêtes leur ont été adressées, principalement à Apple (1.635 demandes, dont 1.494 réponses positives, fournies dans les quatre jours) et Facebook (1.074 demandes, dont 752 réponses positives dans un délai de 13 jours). Viennent ensuite Google (759 demandes, dont 458 réponses positives) et Microsoft (578 demandes, dont 219 réponses positives).

Le ministre de la Justice se trouve actuellement aux Etats-Unis pour rencontrer plusieurs services officiels. Il note que "même les fournisseurs basés majoritairement aux Etats-Unis sont convaincus de la nécessité d'une législation", pour déterminer ce qui peut être partagé, ou pas.

Koen Geens plaide aussi au niveau européen pour qu'un cadre légal soit fixé pour l'échange de données numériques dans le cadre d'enquêtes pénales, les "e-evidences". Les Américains s'activent aussi pour favoriser ces échanges avec l'Europe et la Belgique.

Nos partenaires