Le médecin de famille recourt toujours plus aux attestations numériques

29/06/18 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Datanews

Depuis le lancement d'eAttest, plus d'1,5 million d'attestations ont déjà été expédiées et traitées numériquement. Voilà ce que révèle Le Collège Intermutualiste National (CIN).

Le médecin de famille recourt toujours plus aux attestations numériques

© istock

Quasiment 4.000 généralistes, soit 1 sur 3 environ, utilisent eAttest, l'application logicielle permettant d'envoyer des attestations par la voie numérique à la mutuelle, en remplacement des traditionnelles vignettes. En tout, plus d'1,5 million d'attestations ont déjà été expédiées et traitées numériquement, selon le Collège Intermutualiste National. Cette application avait été lancée en février, mais n'est pas obligatoire.

La ministre en charge de la santé publique Maggie De Block (Open Vld) est ravie que l'utilisation d'eAttest progresse bien. "Grâce au traitement numérique de leurs attestations, les patients ne doivent plus ramener leurs documents papier et sont remboursés plus rapidement par leur mutuelle", affirme la ministre. "Et pour les médecins de famille, ce circuit numérique représente un sérieux pas en avant. Ils enregistrent ainsi une baisse de leur travail administratif et peuvent ainsi consacrer plus de temps à soigner leurs patients. Je suis convaincue que l'utilisation de cette application ne fera que croître dans les prochains mois."

eAttest a pourtant connu un démarrage chaotique, et son adoption a été pour le moins lente au début. C'est ainsi que fin mars encore, l'Association belge des syndicats médicaux (Absym) lançait explicitement un appel à ne pas utiliser l'attestation électronique. La raison: eAttest n'aurait aucune force probante vis-à-vis du fisc, selon l'Absym. En avril, le problème fut cependant résolu après une réunion organisée au SPF Finances avec le CIN et l'INAMI.

L'utilisation d'eAttest n'est cependant pas obligatoire. Votre médecin de famille n'y a pas encore recours? "Dans ce cas, les patients sont invités à attirer son attention sur le sujet", déclare-t-on au sein du Collège Intermutualiste National, où on ajoute encore que tous les progiciels à destination des généralistes belges sont aujourd'hui certifiés pour proposer eAttest.

Nos partenaires