Le marché américain du cinéma favorable à Barco

10/02/11 à 12:25 - Mise à jour à 12:25

Source: Datanews

L'entreprise technologique belge Barco va équiper dans les années à venir une grande partie des cinémas américains de projecteurs numériques.

Le marché américain du cinéma favorable à Barco

L'entreprise technologique belge Barco va équiper dans les années à venir une grande partie des cinémas américains de projecteurs numériques. En partie suite à la vogue du 3D, ce marché est en train d'évoluer très rapidement.

En 2010, en raison de cette demande, Barco a réussi à enregistrer de jolis résultats. Son chiffre d'affaires s'est établi à 897 millions d'euros et son bénéfice net à 43,6 millions d'euros, selon son CEO, Eric Van Zele. Le carnet de commandes de Barco a crû en 2010 de pas moins de 58,3 pour cent à 978,3 millions d'euros. Cette hausse est en grande partie à mettre à l'actif du marché nord-américain, où le groupe technologique a progressé de 94 pour cent.

L'année dernière, le fabricant de Flandre Occidentale a reçu au niveau mondial des commandes de projecteurs pour un montant de 320 millions d'euros. Le nombre de commandes passées au deuxième trimestre constitue même un record pour l'entreprise. Selon Barco, les problèmes de livraison qui avaient refroidi l'enthousiasme en 2009, ont été résolus.

En 2011, Barco exécutera plusieurs réagencements destinés à accroître encore sa rentabilité. La division qui fabrique les écrans LED sur mesure, a même déjà été complètement fermée, parce qu'elle ne pouvait faire face à la pression exercée par la concurrence chinoise.

Van Zele s'attend à ce que l'entreprise poursuive sur son élan en 2011. "Nos activités principales devraient pouvoir croître de plus de 10 pour cent", ajoute le CEO. Il s'agit en l'occurrence d''Entertainment', 'Healthcare', 'Control Rooms' et 'Defense & Aerospace'. Celles-ci devraient pouvoir fournir l'oxygène nécessaire à quelques divisions certes plus modestes et moins rentables, mais qui devraient pouvoir assurer la croissance à long terme.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires