Le logiciel libre n'intéresse pas le politique

03/06/09 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

A quelques jours des élections, rares sont les politiciens belges qui marquent leur intérêt pour les logiciels libres.

A quelques jours des élections, rares sont les politiciens belges qui marquent leur intérêt pour les logiciels libres.

Pourtant, il s'agirait là d'une manière de réduire les dépenses publiques et de réduire sa dépendance vis-à-vis du monopole des éditeurs de logic!els (américains surtout).

Or à ce jour, une vingtaine seulement de politiciens ont signé le "Pacte du logiciel libre", dont une large majorité de membres du parti Ecolo (la moitié des signatures environ) et quelques socialistes. Surtout au sud du pays, même si on voit apparaître des noms de candidats bruxellois et flamands.

Pour rappel, ce pacte vise à favoriser le développement et l'utilisation des logiciels libres ainsi que d'assurer une protection vis-à-vis de la législation européenne. Ces revendications sont relayées en Belgique par la plate-forme www.candidats.be qui entend à la fois sensibiliser les responsables politiques à l'utilisation et à l'importance des logiciels libres, ainsi que de proposer les éléments de compréhension et de débat sur cette problématique complexe. Ajoutons que ce mouvement se veut apolitique.

Nos partenaires