Le 'helpdesk' des cyberécoles reste assuré

30/05/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Si le contrat de 'helpdesk' de support de l'informatique des écoles secondaires wallonnes dans le cadre du contrat Cyberécole lancé en '98 est arrivé - sans surprise - a échéance fin mai, la continuité du service reste assurée par le Ministère de l'Equipement et des Transports.

Si le contrat de 'helpdesk' de support de l'informatique des écoles secondaires wallonnes dans le cadre du contrat Cyberécole lancé en '98 est arrivé - sans surprise - a échéance fin mai, la continuité du service reste assurée par le Ministère de l'Equipement et des Transports.

Certes, le moment est plutôt malvenu puisque les écoles secondaires wallonnes auront bien besoin de leurs ordinateurs dans les prochaines semaines à l'approche des examens. Mais les parties savaient que le contrat de 'helpdesk' du projet Cyberécole arrivait à échéance ce 31 mai. Un service jusqu'alors assuré par Systemat, à la fois au départ de ses bureaux de Lasne et dans les locaux du MET à Namur. Mais le choix du MET de reprendre en interne ce 'helpdesk' lui appartient. "Le MET a pris ses responsabilités et devrait mettre tout en eouvre pour réussir", commente Bernard Lescot, directeur général de Systemat.

Ainsi, du personnel du MET a accompagné l'équipe de Systemat pour se familiariser avec la matière, tandis que Systemat mettra ses installations à la disposition du MET. En éspérant évidemment pouvoir très vite reprendre la main. En effet, la décision concernant le nouveau contrat de 'helpdesk' - pour lequel Systemat, Econocom, Win, Apple et Computerland auraient remis offre - est attendue pour la mi-août environ, question d'être opérationnel pour la rentrée de septembre. Et Systemat est également sur les listes pour décrocher le contrat Cyberclasse d'installation d'informatisation des établissements scolaires de la région wallonne. Ici, la décision pourrait tomber vers la mi-juin.

Rappelons que ce contrat Cyberclasse englobant la Région wallonne et la Communauté française (destiné à remplacer le projet Cyberécole de '98 et impliquant 20.000 PC en Région wallonne) porte sur 40.000 PC, 3.300 serveurs et le câblage de 7.000 locaux. Pour l'heure, le contrat de câblage a été attribué à Fabricom GTI (21,2 millions EUR) et le contrat du "matériel actif" à Computerland (3,4 millions EUR), sur un montant total de 85 millions EUR.

Nos partenaires