Le GSM, l'avenir d'IM

14/02/08 à 08:30 - Mise à jour à 08:29

Source: Datanews

Pour ses réseaux de la prochaine génération, Neustar joue à fond la carte de la messagerie instantanée. Ganek, son CEO: "Dans le monde, il y a 400 millions de 'chatters', dont 90% sont des jeunes. L'avenir du marché de la messagerie appartient au GSM. Et c'est un marché de plusieurs milliards $, dont nous voulons être partie prenante."

Pour ses réseaux de la prochaine génération, Neustar joue à fond la carte de la messagerie instantanée. Ganek, son CEO: "Dans le monde, il y a 400 millions de 'chatters', dont 90% sont des jeunes. L'avenir du marché de la messagerie appartient au GSM. Et c'est un marché de plusieurs milliards $, dont nous voulons être partie prenante."

Même si Neustar n'est peut-être très connue, c'est tout de même une entreprise dont il convient de tenir compte. C'est ainsi que tous les opérateurs télécoms nord-américains sont par exemple connectés à son réseau. Ou comme l'a déclaré son CEO, Jeffrey Ganek, lors de son entretien avec Data News au NetEvents: "Sans nous, point de communication téléphonique en Amérique du Nord." Mais dans le domaine de l'internet, Neustar est également un acteur en vue: "Quelque 25% du trafic mondial des données transite d'abord par nos serveurs et services DNS. Et 13 des 17 plus grands sites d'e-commerce au monde collaborent avec nous. Chaque transaction chez Amazon, par exemple, passe d'abord par nous", ajoute Ganek. C'est également à la lumière de ces activités qu'il convient de considérer le récent rachat du moniteur web Webmetrics. "Webmetrics est profondément ancré dans l'infrastructure et constitue, en combinaison avec nos services DNS existants, un formidable outil de monitoring qui cartographie les performances de manière très détaillée."

Mais selon Neustar, l'avenir appartient à la messagerie instantanée. Neustar entend d'une part assurer l'interopérabilité entre les opérateurs mobiles qui proposent les services IM, mais d'autre part aussi veiller à ce que ces services IM (Windows Live Messenger, Yahoo! Messenger, ...) soient inter-compatibles. Allen Scott, qui dirige tout le projet, peut aujourd'hui déjà présenter les premières réalisations: "Nous avons conclu un accord très fructueux avec l'opérateur turc Turkcell et venons de signer des contrats avec Telecom Italia et Vodafone. Vodafone utilisera nos clients et passerelles de messagerie mobile pour déployer Windows Live Messenger dans les divers pays, où elle est active." Scott insiste par ailleurs sur le fait que l'infrastructure nécessaire ne doit pas être sous-estimée: "Il s'agit d'un profond changement d'infrastructure, parce que les utilisateurs s'attendent à ce que les messages arrivent quasi directement."

Nos partenaires