Le gouvernement pakistanais bloque l'internet

06/11/07 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

Quand un pays est en état d'urgence, il convient de bloquer l'internet: voilà du moins l'attitude adoptée par le Pakistan. Selon le journal Hindustan Times, plusieurs fournisseurs internet ont en effet reçu l'ordre d'interrompre provisoirement leurs services.

Quand un pays est en état d'urgence, il convient de bloquer l'internet: voilà du moins l'attitude adoptée par le Pakistan. Selon le journal Hindustan Times, plusieurs fournisseurs internet ont en effet reçu l'ordre d'interrompre provisoirement leurs services.

Après que le président pakistanais et chef de l'armée Musharraf ait, samedi, déclaré unilatéralement l'état d'urgence dans son pays, toutes les stations TV et radio ont été immédiatement réduites au silence. Mais selon le Hindustan Times, l'internet a également été paralysé. Un porte-parole de l'un des principaux fournisseurs internet pakistanais a confirmé au journal que samedi aux environs de 18H30', l'ordre leur avait été donné 'd'interrompre tout service jusqu'à nouvel ordre'. Selon ce porte-parole qui a souhaité gardé l'anonymat, l'ISP a dans un premier temps obtempéré, mais a quand même repris ses activités aux environs de minuit. Après une interruption de quelques heures, les autres fournisseurs internet ont également décidé de redémarrer.

De nombreux Pakistanais se sont dits soulagés de pouvoir encore surfer sur le net. L'internet est quasiment le seul moyen qui véhicule encore des informations indépendantes fiables, c'est-à-dire non censurées par les autorités pakistanaises.

Nos partenaires