Le Flamand rattrape son retard sur le plan des e-livres

31/10/13 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Datanews

Même si les Néerlandais lisent proportionnellement encore et toujours plus d'e-livres, les Flamands sont clairement en train de progresser. Telle est l'une des conclusions principales du Boekbarometer annuel de mediashop eci.be.

Le Flamand rattrape son retard sur le plan des e-livres

© John Blyberg

Dans le cadre de son Boekbarometer annuel, eci.be a interrogé 5.468 Néerlandais et 3.523 Flamands sur la numérisation du livre. Malgré la progression, une large majorité tant en Flandre qu'aux Pays-Bas reste convaincue que le livre papier a encore un avenir.

Aux Pays-Bas, la proportion de répondants qui signalent avoir lu un e-livre l'année dernière, a grimpé de 11 pour cent par rapport à l'année précédente, pour atteindre un sur trois. En Flandre, l'on en est encore et toujours à un sur cinq "seulement", mais cela représente néanmoins un doublement en comparaison avec le précédent Boekbarometer.

"Cette croissance est aussi conforme à nos chiffres d'affaires qui ont progressé de 82 pour cent en matière d'e-livres", déclare Sandra Van Geeteruyen, porte-parole d'eci.be. "Le livre papier en pâtit, mais pas autant qu'aux Pays-Bas. Le Flamand recherche clairement l'utilisation d'une combinaison des deux."

Tant en Flandre (70 pour cent) qu'aux Pays-Bas (66 pour cent), les lecteurs distinguent encore à coup sûr un avenir pour le livre papier et ce, malgré la pression exercée par la numérisation. Selon les répondants, ce qui plaide en faveur de l'e-livre, c'est surtout la facilité d'emploi et le respect de l'environnement, mais la faible différence de prix avec le livre papier et le fait que les e-livres ne se consultent toujours pas facilement sur tous les supports sont, eux, considérés comme des inconvénients. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires