Le développeur chinois d'un logiciel de reconnaissance du visage devient la principale startup d'AI au monde

10/04/18 à 13:16 - Mise à jour à 13:16

Au terme d'une phase d'investissement d'une valeur de 600 millions de dollars dirigée notamment par Alibaba Group, SenseTime Group voit sa valeur marchande atteindre à présent 4,5 milliards de dollars. L'entreprise chinoise est ainsi devenue la principale startup AI au monde.

Le développeur chinois d'un logiciel de reconnaissance du visage devient la principale startup d'AI au monde

© Getty Images/iStockphoto

Avez-vous déjà utilisé un smartphone chinois ou avez-vous déjà visité la Chine? Il y a dans ce cas de fortes chances pour que vous figuriez dans la base de données de SenseTime. L'entreprise chinoise est spécialisée dans le développement d'AI (intelligence artificielle) dans le domaine de la reconnaissance du visage à très grande échelle. De plus, elle dispose aussi de départements en charge de la réalité augmentée et de la voiture autonome.

Investissement

Suite à une nouvelle phase d'investissement, l'entreprise a à présent réussi en doubler sa valeur en l'espace de quelques mois seulement. L'investissement d'un montant total de 600 millions de dollars provient de trois acteurs différents: Temasek, Suning et surtout Alibaba Group. Cette dernière détiendrait ainsi la plus grande participation dans l'entreprise AI chinoise et utilise déjà sa technologie de reconnaissance du visage dans les caméras de surveillance de magasins sans personnel. Le fabricant télécom américain Qualcomm possède aussi une participation dans SenseTime.

Selon le co-fondateur de SenseTime, Xu Li, l'investissement servira à maintenir la forte croissance de l'entreprise: 'Ces trois dernières années, nous avons enregistré une croissance de notre chiffre d'affaires de quelque 400 pour cent. Nous allons à présent pouvoir nous diversifier et investir davantage dans notre infrastructure. D'ici la fin de cette année, nous voulons devenir une firme de 2.000 employés.'

Leader mondial en AI

C'est un secret de polichinelle que d'affirmer que la Chine mise massivement sur l'AI. D'ici 2030, le pays entend devenir l'incontestable leader sur le marché mondial de l'intelligence artificielle. Il est d'ailleurs bien parti pour y arriver. Actuellement, la Chine dispose déjà des entreprises AI privées les plus opulentes au monde avec Yitu et Megvii, et donc désormais avec SenseTime comme cheffe de file.

SenseTime est surtout connue pour son software portant le nom de code 'Viper'. Ce logiciel peut pour l'instant traiter et analyser simultanément des milliers de flux vidéo différents. L'objectif final est de disposer dans les grandes villes chinoises d'au moins cinq superordinateurs capables d'analyser en même temps quelque 100.000 inputs vidéo provenant de caméras routières, de caméras de surveillance ou de scanners de visages. Le logiciel serait déjà incorporé à plus de 100 millions de téléphones.

Le logiciel Viper de SenseTime en fonctionnement

La Chine mise évidemment beaucoup sur le développement de l'AI pour une raison très claire. En 2015 déjà, le pays avait annoncé l'introduction d'une sorte de système à points qui donnerait à chaque citoyen un 'score de fiabilité'. Ce score jouerait un rôle par exemple dans l'attribution d'un prêt pour l'achat d'une maison. Il est par conséquent essentiel que le système identifie correctement les personnes, et c'est exactement ce qu'un logiciel comme Viper doit faire. La police chinoise l'utilisera aussi pour identifier immédiatement des gens et les mettre en relation avec un éventuel passé criminel.

Même si en Chine aussi, des voix se font entendre pour signaler que ce logiciel sera utilisé pour réprimer les activistes et les groupes minoritaires, le co-fondateur Xu Li croit qu'il est absolument nécessaire que les autorités utilisent cette technologie dans le monde entier. Selon lui, le respect de la vie privée des citoyens n'est pas violé parce que 'seules les personnes autorisées peuvent accéder aux données'.

Nos partenaires