'Le conducteur de la Tesla roulait personnellement, pas en autopilotage'

09/09/16 à 15:41 - Mise à jour à 15:41

Le conducteur de la voiture Tesla qui s'est tué hier mercredi aux Pays-Bas, roulait personnellement et n'avait pas mis sa voiture électrique en pilotage automatique. Voilà ce qu'a démontré l'enquête menée par Tesla Motors, qui l'a révélé ce jeudi. Au moment de l'accident, l'homme roulait à plus de 155 kilomètres à l'heure et a heurté un arbre de plein fouet.

'Le conducteur de la Tesla roulait personnellement, pas en autopilotage'

© Reuters

Les secouristes ont éprouvé des difficultés sur les lieux de l'accident. C'est ainsi que le corps de la victime âgée de 53 ans n'a pu être extrait du véhicule qu'après pas mal d'heures, parce qu'une partie de la batterie se trouvait encore à l'intérieur et était susceptible de mettre l'épave sous tension. Par mesure de prudence, le corps n'a été retiré qu'après l'arrivée sur place des techniciens de Tesla.

Le constructeur automobile américain présente ses condoléances à la famille de la victime. De plus, Tesla déclare offrir toute collaboration utile aux autorités, afin de faire toute la lumière sur les circonstances de l'accident.

Il s'agit là du deuxième accident mortel avec une voiture Tesla. Précédemment, un conducteur avait en effet aussi perdu la vie aux Etats-Unis. Il avait lui enclenché le pilotage automatique. L'accident était dû au fait que la voiture n'avait pas 'vu' un camion blanc au travers de la route et s'y était encastré.

(ANP/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires