Le cloud va entraîner une scission du marché des serveurs

27/04/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Le nuage ne provoquera pas une consolidation du marché des serveurs, mais plutôt une différentiation, une scission. Voilà ce que déclare Alan Priestley, manager marketing stratégique chez Digital Enterprise Group du fabricant de puces Intel.

Le nuage ne provoquera pas une consolidation du marché des serveurs, mais plutôt une différentiation, une scission. Voilà ce que déclare Alan Priestley, manager marketing stratégique chez Digital Enterprise Group du fabricant de puces Intel.

"Ce qui semble se passer actuellement, c'est que les entreprises s'aperçoivent quelles obtiennent davantage de services de la part de fournisseurs de services relativement modestes comme Rackable et Verari et qu'elles exercent une plus grande influence sur la mise en oeuvre proprement dite de leurs serveurs. Et ce, alors que les acteurs en vue sur le marché des serveurs adaptent leurs produits, afin qu'ils répondent aux exigences des cloud providers. Ils fournissent davantage de systèmes standard pour l'ICT générale."

Priestley ne pense pas que le nuage sera une menace sérieuse pour le centre de données. "J'estime que nombre d'entreprises vont créer des nuages internes dans leur centre de données. Elles voudront garder le contrôle de leurs applications et données les plus importantes. Les services cloud constitueront un complément du centre de données, rien de plus."

Il combat l'idée que le nuage fait gagner de l'argent aux entreprises. "Le nuage ne permet pas de résoudre les frais d'exploitation. Il faut encore et toujours gérer les logiciels, mais via internet. C'est ce que ne fait pas pour vous un cloud provider comme Amazon qui n'offre tout simplement qu'un serveur. Et combien de fois n'entendons-nous pas qu'un cloud server s'est planté? Au moins une fois par semaine. Et dire que la plupart des cloud providers ne proposent pas de Service Level Agreement garanti. Cela viendra certes, mais les entreprises devront alors payer. Il y a des scénarios, où le nuage permet d'économiser de l'argent, mais il y en a aussi beaucoup, où il coûte de l'argent."

Le cabinet conseil aux organisations McKinsey [avait calculé plus tôt ce mois-ci] qu'une grande société voit ses coûts doubler, lorsque ses applications sont hébergées dans le nuage.

En collaboration avec Computable

http://uptimeinstitute.org/images/stories/McKinsey_Report_Cloud_Computing/mckinsey_clearing_the%20clouds_final_04142009.ppt.pdf

Nos partenaires