Le CEO d'Atos Origin prêt à céder le relais

01/08/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Bernard Bourigeaud, président et CEO d'Atos Origin, annonce qu'au 1er octobre, il cèdera les rênes du géant français des services IT à Philippe Germond, son successeur pressenti.

Bernard Bourigeaud, président et CEO d'Atos Origin, annonce qu'au 1er octobre, il cèdera les rênes du géant français des services IT à Philippe Germond, son successeur pressenti.

En juin, Atos Origin a effectué des changements au sein de son conseil d'administration. Philippe Germond fut nommé vice-président et passa ainsi explicitement pour le successeur du CEO et président de ce même conseil, Bernard Bourigeaud. Aujourd'hui, ce dernier déclare qu'il restera au sein du groupe jusqu'au 31 décembre 2007, afin d'assurer une passation de pouvoir en douceur. Dans les faits, Philippe Germond tiendra le gouvernail à partir du 1er octobre.

Bernard Bourigeaud (63 ans) a débuté sa carrière au sein de la banque française CIC et chez Price Waterhouse. Il fut aussi actif chez Continental Grain, Deloitte Haskins et Sells France. C'est en 1991 qu'il fonda Axime dont il fut le président. En 1996, son entreprise racheta Sligos et modifia son appellation en Atos. En novembre 2000, Atos fusionna avec la néerlandaise Origin pour former Atos Origin. Atos Origin racheta entre autres aussi KPMG Consulting en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, puis l'entreprise de services IT SchlumbergerSema. L'année dernière, l'entreprise racheta en Belgique le spécialiste des paiements Banksys et la Bank Card Company (BCC) et les intégra à Atos Worldline.

Son successeur, Philippe Germond (49 ans), a été notamment directeur général d'Alcatel, Cegetel, SFR, Vivendi Universal Net et de HP Europe du Sud.

L'entreprise a par ailleurs annoncé aussi de bons résultats pour le premier semestre de 2007. Son chiffre d'affaires a grimpé de 7,2 pour cent à 2,89 milliards d'euros, et son bénéfice net s'est établi à 57 millions d'euros (contre 10 millions d'euros, l'an dernier). Pour l'ensemble de son exercice, elle table sur une croissance de 8,5 pour cent de son chiffre d'affaires. D'ici 2009, elle entend doubler sa marge d'exploitation en chiffres absolus, comme elle l'avait indiqué précédemment.

Ces derniers mois, Atos Origin a fait l'objet de nombreuses rumeurs de reprise à cause de ses résultats en recul, mais sa direction a décidé en mai de redresser la barre par ses propres moyens.

Nos partenaires