La première lettre de l'adresse e-mail détermine le nombre de pourriels reçus

02/09/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Les internautes ayant une adresse e-mail qui débute par la lettre a, m, s, r ou p, reçoivent nettement plus de pourriels ('spam') que ceux qui possèdent une adresse e-mail commençant par un q, un y ou un z.

Les internautes ayant une adresse e-mail qui débute par la lettre a, m, s, r ou p, reçoivent nettement plus de pourriels ('spam') que ceux qui possèdent une adresse e-mail commençant par un q, un y ou un z.

Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée au sein de l'université de Cambridge, selon la BBC. Richard Clayton, expert en informatique à l'université de Cambridge, a examiné 550 millions de pourriels et en a conclu que les adresses e-mail débutant par un a, m, s, r ou p recevaient plus de quarante pour cent de spam. Par contre, les adresses débutant par un q, un y ou un z ne recevaient que quelque 20 pour cent des courriels indésirables.

Une explication de ce phénomène réside notamment dans le fait que les auteurs de pourriels ('spammers') réutilisent surtout des noms populaires, donc souvent des noms débutant grosso modo par un m ou un s. Il y a pourtant aussi des exceptions. C'est ainsi que la première lettre u attire aussi beaucoup de pourriels, malgré le fait qu'il y a relativement peu d'adresses qui commencent par cette lettre.

Source: Belga

Nos partenaires