'La moitié des emplois belges pourrait être remplacé par des robots, un tiers courrait un grand risque'

09/02/15 à 13:06 - Mise à jour à 13:06

Un emploi sur deux en Belgique pourrait d'ici vingt ans être remplacé par des ordinateurs ou des robots. Un sur trois courrait même un grand risque, surtout les emplois de routine à salaire moyen.

'La moitié des emplois belges pourrait être remplacé par des robots, un tiers courrait un grand risque'

© Shutterstock

Un emploi sur deux en Belgique pourrait d'ici vingt ans être remplacé par des ordinateurs ou des robots. Un sur trois courrait même un grand risque, surtout les emplois de routine à salaire moyen, comme le travail de personnel administratif, de vendeur ou d'aide-ménager. Voilà ce qu'annoncent les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad ce lundi.

Le risque est-il grand que votre emploi soit assumé par un ordinateur ou un robot d'ici vingt ans? Voilà ce qu'a calculé pour notre pays ING Belgique, pour la première fois d'une manière scientifiquement étayée et ce, pour plus de 420 métiers. Il en ressort que la Belgique est même encore un peu plus vulnérable à la "révolution robotique" que ce que démontrait une étude comparable réalisée par l'Oxford University aux Etats-Unis.

Il ne faut pas paniquer pour autant. Le calcul du risque susmentionné n'indique quand même pas avec certitude que ces professions seront réellement automatisées. Surtout quand on sait que la percée de nouvelles technologies (robotiques) va également de pair avec de nombreux nouveaux emplois en Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires