La fraude chez Satyam quasiment deux fois plus importante

30/09/10 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Source: Datanews

Satyam Computer Services (à présent Mahindra Satyam) a publié les chiffres audités de son exercice fatal de 2009. Il en ressort que la fraude était encore nettement plus importante qu'estimée initialement.

Satyam Computer Services (à présent Mahindra Satyam) a publié les chiffres audités de son exercice fatal de 2009. Il en ressort que la fraude était encore nettement plus importante qu'estimée initialement.

En janvier 2009, Ramalinga Raju, l'ex-patron de Satyam, plongeait tout le secteur ICT indien dans le doute, après avoir admis une fraude comptable à grande échelle. Il avait reconnu avoir inventé de toutes pièces environ 1 milliard de dollars de rentrées. Pour tenter d'éviter une énorme crise, le gouvernement indien avait alors racheté provisoirement l'entreprise, y avait nommé en toute hâte de nouveaux managers, avant de la restructure en profondeur et, enfin, de la revendre à Tech Mahindra.

Les résultats audités de 2009 sont à présent connus. Sur cette base, le Financial Times a déterminé que les irrégularités financières s'élèvent à 1,7 milliard de dollars, soit quasiment le double que ce qui avait été mentionné au départ.

Il apparaît en outre que l'entreprise a essuyé de lourds revers suite au scandale qui l'a secouée en 2009. Ces deux dernières années, son chiffre d'affaires a régressé d'1,96 milliard de dollars (88,13 milliards de roupies) à 1,21 milliard de dollars (54,81 milliards de roupies). Durant l'exercice 2009, sa perte s'est établie à pas moins d'1,8 milliard de dollars, dont la majeure partie à cause de la fraude. Au cours de l'exercice 2010, la perte a régressé à 27,8 millions de dollars.

Le contrôleur boursier américain SEC notamment envisagerait encore d'intenter un procès à Satyam.

En savoir plus sur:

Nos partenaires