La Corée du Sud veut renoncer à Windows

27/06/14 à 12:56 - Mise à jour à 12:55

Source: Datanews

Les autorités sud-coréennes envisagent de migrer vers des systèmes d'exploitation open source. D'ici 2020, elles entendent en effet renoncer à Microsoft.

La Corée du Sud veut renoncer à Windows

© (c) Flickr / Global Panorama

Les autorités sud-coréennes envisagent de migrer vers des systèmes d'exploitation open source. D'ici 2020, elles entendent en effet renoncer à Microsoft.

Ce projet n'est pas seulement dirigé contre Microsoft, mais aussi contre toutes les formes de logiciels propriétaires. Lors d'un débat politique au sein du ministère des sciences, de l'ICT et du planning, un nouvel état des lieux a été présenté. L'on y plaide pour que les services publics puissent d'ici 2017 travailler avec tous les systèmes d'exploitation et navigateurs en ligne.

Cela se fera notamment en recourant davantage aux standards, comme des sites web sur HTML5 comme alternative à l'utilisation d'ActiveX. Un test aura lieu l'année prochaine déjà au niveau de dix institutions tant publiques que privées.

Le projet sera évalué en 2018 au plus tard. Il faudra alors apporter des réponses quant à savoir si le software open source permettra de réaliser des économies et s'il sera question de poursuivre la standardisation de cette approche en vue d'équiper l'ensemble des pouvoirs publics de logiciels open source. La Corée du Sud devra aussi prévoir un support suffisant en cas de migration vers des systèmes open source.

La date-butoir est fixée à 2020. A ce moment, le support de Windows 7 viendra à échéance, et la Corée du Sud espère alors s'en sortir sans Microsoft.

En savoir plus sur:

Nos partenaires