La Corée du Sud la plus performante en matière ICT

25/11/16 à 13:28 - Mise à jour à 13:27

La Corée du Sud occupe pour la deuxième année consécutive la première place de l'index de développement ICT de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT). Le top 10 comprend trois pays asiatiques et sept pays européens.

La Corée du Sud la plus performante en matière ICT

© .

Les Pays-Bas se classent huitième tout comme l'année dernière, alors que la Belgique occupe de nouveau le 22ème rang. Tout en bas du classement, l'on trouve principalement des pays africains avec le Niger, le Tchad et la Guinée-Bissau comme états les moins performants.

Trois pays de la zone des Caraïbes, St. Kitts & Nevis, la République Dominicaine et Grenade sont les plus dynamiques et ont réussi à améliorer nettement leur position au classement.

Opportunités d'investissement

L'UIT constate dans son Measuring the Information Society Report que le monde est toujours plus connecté, mais qu'il reste encore et toujours d'importantes opportunités d'investissement dans le secteur ICT.

Selon Brahima Sanou, directeur du Bureau Télécommunications et Développement, l'année dernière a enregistré davantage de progression dans le domaine de l'utilisation ICT que dans celui de l'accès à l'ICT: "Cela est surtout dû à la forte croissance du haut débit mobile. Il en résulte que dans les pays en voie de développement, toujours plus de personnes prennent part à la société de l'information et utilisent les nombreux services et applications proposés via internet."

3G et 4G

En raison de la progression de la 3G et de la 4G, les réseaux à haut débit mobiles ont pu atteindre 84 pour cent de la population mondiale en 2016. Le nombre d'internautes est cependant encore nettement inférieur à celui des personnes ayant accès à internet. Des coûts trop élevés et d'autres obstacles jouent ici un rôle.

Il existe aussi une différence au niveau de l'utilisation ICT entre les personnes bien et peu formées. Les personnes bien formées utilisent plus souvent internet à des fins commerciales et pour des services financiers, alors que les personnes peu formées y ont recours pour la communication et les loisirs.

Les pays les plus pauvres

Les coûts de la communication mobile continuent de baisser, observe l'UIT. Dans les pays les moins développés, à savoir les pays les plus pauvres, il était question l'année dernière d'une diminution de 20 pour cent des coûts de la téléphonie mobile. Il s'agit là de la baisse la plus forte en cinq ans.

Pour que davantage de gens se connectent, il convient de combattre les inégalités socio-économiques, selon le secrétaire général de l'UIT, Houlin Zhao, lors de la présentation du rapport. "L'enseignement et le niveau de revenus sont déterminants dans l'utilisation ou non d'internet."

Selon lui, l'ICT est importante pour les dix-sept Objectifs de Développement Durables, et la mesure du progrès annuel dans ce domaine est essentielle pour déterminer les endroits où des actions doivent être entreprises.

(IPS)

Nos partenaires