La Commission vie privée reçoit toujours plus de dépositions de caméra-surveillance

14/06/16 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Le nombre de dépositions de caméra-surveillance a augmenté d'un sixième l'année dernière par rapport à 2014. Voilà ce qui ressort du rapport annuel de la Commission pour la protection de la vie privée, mieux connue sous l'appellation Commission vie privée. En 2015, celle-ci a reçu en outre 67,6 pour cent de demandes en plus et a ouvert quasiment 10 pour cent de dossiers en sus.

La Commission vie privée reçoit toujours plus de dépositions de caméra-surveillance

© BELGA

En 2015, la Commission vie privée a reçu 6.240 nouvelles dépositions de caméra-surveillance, soit 886 de plus qu'en 2014. Plus d'un cinquième de ces dépositions concernait la surveillance et le contrôle sur les lieux de travail (1.215).

L'année dernière, la Commission a ouvert aussi 6.051 "dossiers questions-réponses". Il s'agit de brefs contacts téléphoniques ou d'échanges de mail, où la réponse est basée sur un point de vue connu de la Commission. 1.671 demandes concernaient le traitement de l'image, dont un quart portait sur l'utilisation des caméras de surveillance.

En outre, la Commission a traité 4.192 dossiers relatifs à des demandes ou des plaintes pour lesquelles elle adopte un point de vue. Cela fait quasiment 10 pour cent de plus qu'en 2014. Il s'agissait ici de 3.561 demandes d'informations, de 357 demandes de médiation et de 284 dossiers de contrôle. La plupart des demandes d'information portaient sur les caméras de surveillance, sur le respect de la vie privée au travail, sur le droit à l'image, sur le direct marketing et sur l'internet.

Selon la Commission vie privée, la tendance en hausse du nombre de demandes et de dossiers s'explique par le fait que le grand public en prend de plus en plus conscience. "La Commission vie privée entend insister sur le fait qu'elle parvient toujours à effectuer ses activités de manière approfondie et avec succès", déclare son président, Willem Debeuckelaere, dans son préambule. "L'énorme augmentation de dossiers a été traitée sans perte de qualité, et l'on a gagné un procès en référé contre Facebook, un signal indiquant bien que la Commission vie privée peut mettre un certain poids dans la balance par rapport aux entreprises globales présentant d'étourdissants chiffres annuels."

(Belga/WK)

Nos partenaires