La Chine bloque le VPN à partir du 1er février 2018

11/07/17 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

La Chine va complètement brider l'internet libre. Selon Bloomberg, les Chinois ne pourront plus se connecter via un serveur VPN à partir du 1er février 2018 et ne pourront donc plus éviter la censure.

La Chine bloque le VPN à partir du 1er février 2018

© Getty Images/iStockphoto

Par cette mesure, les pouvoirs publics chinois souhaitent avoir plus de prise sur le comportement en ligne de leurs citoyens. La Chine, qui dispose déjà de l'internet le plus contrôlé au monde, souhaite encore compliquer l'accès de ses habitants aux informations extérieures au pays.

L'Empire du Milieu compte le plus grand nombre d'utilisateurs d'Internet au monde (environ 731 millions de personnes), mais une grande partie de la toile est cachée aux Chinois. L'utilisation de serveurs VPN se révèle donc populaire afin de contourner le tristement célèbre "Great Firewall". En effet, passer par un serveur VPN permet de surfer avec l'adresse IP du fournisseur VPN. Vous pouvez donc faire comme si vous étiez sur Internet depuis un autre pays, ce qui vous permet de consulter des sites censurés ou d'utiliser des services tels que Facebook, Google, WhatsApp, YouTube ou Twitter, bloqués en Chine.

Une "campagne de nettoyage"

Les VPN sont souvent utilisés dans les universités et les sociétés de médias chinoises. Jusqu'à présent, ils se trouvaient dans une zone grise d'un point de vue légal. Néanmoins, au début de cette année, les pouvoirs publics chinois ont déjà annoncé une "campagne de nettoyage" nationale ciblant les fournisseurs Internet et les centres de données. Le pays a d'ailleurs récemment fermé plusieurs VPN populaires. Ainsi, GreenVPN a informé ses clients de l'arrêt du service le 1er juillet "à la suite d'un avertissement des autorités de surveillance".

À présent, le gouvernement chinois a demandé aux trois grandes sociétés de télécom, aux mains de l'État, de bloquer tout accès aux VPN pour les particuliers à dater du 1er février 2018. C'est ce qu'indique Bloomberg.

L'interdiction de VPN cible surtout les citoyens ordinaires. Les entreprises pourront continuer à utiliser des services VPN à condition qu'elles en demandent l'autorisation et se fassent enregistrer. Nous ne savons pas encore si leurs collaborateurs pourront utiliser un VPN dans le cadre du télétravail.

La prise d'effet de l'interdiction le 1er février 2018 ne semble pas avoir été laissée au hasard. En effet, le président chinois Xi Jinping souhaite être réélu l'an prochain. En mettant fin à l'internet libre, il souhaite encore contrôler davantage ce que le citoyen chinois ordinaire peut voir.

Nos partenaires