L'internet trop vaste pour la mémoire des routeurs

14/08/14 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Datanews

Les mémoires trop restreintes des routeurs peuvent être à la base d'interférences et de retards sur internet.

L'internet trop vaste pour la mémoire des routeurs

Au début de cette semaine, un certain nombre de sites web sur internet n'étaient que malaisément accessibles ou étaient fortement ralentis. Chez plusieurs grands fournisseurs internet, dont Comcast, Level 3, AT&T Cogent Communications et Verizon Communications, des 'outages' (interruptions) se sont manifestées. Cela s'est traduit par une piètre accessibilité des sites web.

Le problème était que le nombre de routes possibles au niveau d'internet atteint à présent le demi-million, voire plus, ce qui fait que la mémoire intégrée aux routeurs et destinée à l'information sur les routes possibles est trop restreinte.

Structurel

Dans le passé, des problèmes occasionnels se sont déjà produits sur internet en raison d'erreurs de configuration dans la partie routage des routeurs, mais des entreprises mettent en présent garde contre un problème structurel et donc récurrent. En effet, il existe de légères différences dans la manière dont les routages mondiaux sont créés, et l'on s'attend à ce que dans peu de temps (fin de la semaine prochaine) l'information relative au trop grand nombre de routes possibles se propage dans le reste du monde. Concrètement, des interférences pourraient encore se manifester dans les semaines et mois à venir et ce, jusqu'à ce que l'infrastructure soit adaptée et étendue.

Pour les entreprises, cela signifie qu'elles devront éventuellement prendre garde à de possibles problèmes de latence dans leurs connexions via internet, dans l'optique de routages éventuellement alternatifs.

Renesys, une entreprise spécialisée dans l'étude d'internet (faisant partie de la britannique Dyn), insiste sur le fait qu'il n'y a pas de raison de paniquer. "Cette situation est plus ennuyeuse qu'une menace au niveau d'internet." En effet, la plupart des routeurs au coeur d'internet et la majorité des fournisseurs de services grands et moyens disposent de routeurs adaptés. Les problèmes risquent plutôt de se manifester au sein d'entreprises qui cautionnent les connexions locales, ce qui peut générer des perturbations dans des routeurs d'autres entreprises proches.

Arrière-plan

Le Border Gateway Protocol (BGP) est un protocole passerelle utilisé pour créer les routes entre systèmes sur internet, entre autres les routeurs au coeur du net et ce, tant pour les connexions IPv4 qu'IPv6. A cette fin, l'on prévoit et actualise continuellement dans la mémoire des routeurs un tableau ('routing table') reprenant des informations sur les systèmes que ces routeurs peuvent atteindre. Ces informations sont stockées dans un type de mémoire permettant des recherches extrêmement rapides, Ternary Content Adressable Memory (TCAM), afin que les routes possibles puissent être rapidement déterminées à partir de ces routeurs.

Malheureusement, les systèmes plus anciens ne disposent que d'une quantité limitée de ce type de mémoire (512 Ko, soit 2 à la puissance 19 ou 514.288 routes), de sorte que le risque existe que l'internet s'avère en fait 'trop vaste' pour rendre disponibles les informations nécessaires sur les routes possibles dans la mémoire existante. Ce qui peut générer des ratés et des retards.

Cisco avait déjà mis en garde contre cette menace en mai en indiquant qu'il existait des solutions et ce, tant avec des extensions de systèmes existants que par remplacement des systèmes. Les systèmes doivent cependant être actualisés, ce qui prend quand même un certain temps.

En savoir plus sur:

Nos partenaires