L'Europe prend Google deux fois pour cible

09/09/14 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Datanews

La Commission européenne n'est pas d'accord avec la proposition faite par Google en vue de régler l'affaire antitrust. En même temps, elle menace de lancer une nouvelle procédure à l'encontre de Google.

L'Europe prend Google deux fois pour cible

La Commission européenne n'est pas d'accord avec la proposition faite par Google en vue de régler l'affaire antitrust. En même temps, elle menace de lancer une nouvelle procédure à l'encontre de Google.

Le géant de l'information est depuis 2009 déjà dans la ligne de mire pour avoir privilégié dans les résultats de recherche ses propres produits aux dépens de ceux de ses concurrents. Google avait deux fois déjà remis une proposition afin de régler l'affaire et à présent, voici qu'une troisième proposition est rejetée par la Commission après des critiques émises par des concurrents, dont des éditeurs, Yelp et Microsoft.

En l'absence d'un règlement, il y a de fortes chances pour que l'Europe inflige une amende à Google. Dans le cas de procès portant sur l'abus de position monopolistique, cette amende peut s'élever à dix pour cent du chiffre d'affaires mondial de l'entreprise concernée.

C'est le commissaire européen en charge de la concurrence, Joaquin Almunia, qui confirme l'état actuel de la situation à Bloomberg TV. Il laisse entendre aussi qu'une plainte supplémentaire sera "probablement" déposée à l'encontre d'Android. "Nous tentons d'obtenir des réponses de la part de Google à propos de différentes plaintes. Si nous ne recevons aucune réaction correcte, la prochaine étape consistera en une enquête formelle."

A noter que le mandat d'Almunia prend actuellement fin. L'on ne sait donc pas si l'affaire relative aux résultats de recherche sera encore jugée sous son contrôle ou si elle le sera par son successeur. Marianne Thyssen (cd&v) pourrait du reste être candidate à ce poste.

Nos partenaires