L'arrangement SuperFish de Lenovo officiellement agréé

03/01/18 à 13:01 - Mise à jour à 13:00

Source: Datanews

L'arrangement à l'amiable conclu par Lenovo à propos de son utilisation du maliciel (malware) SuperFish a été agréé par le contrôleur américain FTC. En plus d'une amende, le fabricant d'ordinateurs devra vingt années durant effectuer des contrôles de sécurité sur les logiciels préinstallés sur ses ordinateurs portables.

L'arrangement SuperFish de Lenovo officiellement agréé

© REUTERS

L'affaire portait sur le publiciel ('adware') indésirable que Lenovo préinstalla en 2014 sur ses ordinateurs portables. Ce programme de publicité dissimulé VisualDiscovery de l'entreprise SuperFish affichait des fenêtres intruses ('pop-ups') de détaillants, lorsque les utilisateurs passaient avec leur souris sur les produits figurant sur des sites web. Les premières plaintes à propos de ce système virent le jour fin 2014 dans les forums d'utilisateurs de Lenovo elle-même, mais l'affaire n'éclata vraiment que quand des chercheurs en sécurité découvrirent que la navigation SuperFish s'avérait non seulement plus lassante, mais aussi moins sûre. Le publiciel pouvait en effet révéler des logins et d'autres données personnelles et bloquait en outre les mises en garde du navigateur à propos de sites peu sûrs et compromis.

Lenovo fut accusée de cette pratique par les procureurs généraux de 32 états américains et par le contrôleur des Etats-Unis, le FTC. L'entreprise avait trouvé un arrangement à l'amiable en septembre dernier déjà, mais le FTC vient seulement de donner son accord définitif. Lenovo devra à présent demander explicitement aux acheteurs de ses ordinateurs portables (aux Etats-Unis) leur autorisation, avant d'installer des logiciels qui collectent des données ou affichent des publicités.

Le maliciel SuperFish avait été préinstallé sur 750.000 ordinateurs portables. Lenovo s'est vu infliger pour cela une amende de 3,5 millions de dollars. Pour toute future violation de l'arrangement conclu, l'entreprise devra s'acquitter d'une amende de 40.654 dollars. La firme SuperFish elle-même n'existe plus depuis mai 2015.

En savoir plus sur:

Nos partenaires