L'application de recherche Google pour desktops à la base de problèmes de confidentialité

13/02/06 à 00:00 - Mise à jour à 12/02/06 à 23:59

Source: Datanews

Un appel est lancé en vue de boycoter le partage des documents.

L'Electronic Frontier Foundation et le spécialiste de la sécurité Kaspersky Labs ont lancé une sévère mise en garde contre la dernière version de l'application de recherche pour desktops de Google. Le logiciel intègre une fonction appelée 'Search Across Computers' qui "accroît fortement le risque d'atteinte à la vie privée du consommateur", prévient l'EFF, qui conseille de ne pas l'utiliser. L'EFF est un organisme sans but lucratif qui vise à protéger les libertés civiles à l'intérieur des réseaux mondiaux.Jeudi dernier, Google lançait la version de Google Desktop. L'une des principales nouvelles fonctions de l'application est sa capacité à rechercher des documents, dont les fichiers de texte, PDF et tableurs, stockés sur n'importe lequel des ordinateurs de l'utilisateur. Pour y arriver, l'application stocke temporairement des copies des documents de l'utilisateur sur un serveur de Google.Les experts en sécurité des Kasperksy Labs ont prévenu que les pirates allaient plus que vraisemblablement lancer à présent des attaques en vue de mettre la main sur les mots de passe des comptes Google des utilisateurs. "Si un pirate peut obtenir ainsi vos données de log-in Google, il sera à même d'accéder à vos fichiers confidentiels", mentionne l'entreprise sur son blog et conseille donc aux utilisateurs de ne pas recourir à cette technologie.L'EFF met en garde contre la création d'un gisement (repository) central des fichiers des utilisateurs sous peine de voir Google être assignée par des plaideurs tant publics que privés, et pour ne pas qu'il devienne un "one-stop-shop" pour des pirates ayant mis la main sur les mots de passe d'utilisateurs.Les craintes de l'EFF ne sont pas sans précédent, puisque le gouvernment américain à assigné le mois dernier Google pour que celui-ci lui transmette des données à propos de demandes de recherche d'utilisateurs, ce que Google conteste.Une porte-parole de Google a déclaré à vnunet.com que "le respect de la vie privée était un aspect important dans le développement de cette fonction". Et d'insister sur le fait que cette dernière est désactivée par défaut lorsque les utilisateurs installent le logiciel pour la première fois et que ceux-ci doivent donc l'activer eux-mêmes sur tous leurs ordinateurs. D'autre part, les données ne sont stockées que temporairement sur les serveurs de Google. Une copie permanente est conservée sur les disques durs de l'utilisateur.

Nos partenaires