L'appli AR qui replace des peintures volées à leur emplacement d'origine

27/03/18 à 14:56 - Mise à jour à 15:32

Une nouvelle appli pour iOS est à même avec l'aide de la réalité augmentée (AR) de replacer de manière réaliste dans leurs cadres les images de peintures volées.

L'appli AR qui replace des peintures volées à leur emplacement d'origine

© Wikipedia

Le vol qui a eu lieu au musée Isabella Stewart Gardner à Boston en 1990 représente l'un des pillages d'oeuvres d'art parmi les plus connus de l'histoire. Deux individus en uniforme de la police avaient réussi à convaincre un gardien de les laisser entrer. Un peu plus d'une heure plus tard, ils quittaient les lieux en emportant treize oeuvres pour une valeur totale de 500 millions de dollars.

Cadres vides

Il ne restait plus qu'un tas de cadres vides accrochés au mur. Or 28 ans plus tard, ces cadres se trouvent encore et toujours dans le même état dans le musée. Fascinée par ce 'casse' impressionnant, une entreprise appelée 'Cuseum' vient de ramener les oeuvres dérobées, du moins dans une application AR.

Cuseum est aussi l'appellation de l'application conçue pour améliorer le ressenti du visiteur dans le musée. L'appli pour iOS prévoit par exemple des visites numériques guidées en différentes langues. C'est l'un des collaborateurs de la petite entreprise qui a eu subitement l'idée d'ajouter une fonction permettant de remettre les oeuvres volées à leur place.

Hommage

"Je fus littéralement submergé par cette idée", reconnaît Brendan Ciecko, fondateur de Cuseum, au site Engadget. "Cela devint un défi pour nous. Mais l'idée de replacer des oeuvres volées à leur emplacement d'origine décupla notre enthousiasme. Selon moi, il n'y a pas meilleur hommage à rendre à la personne qui créa ce musée, à savoir Isabella Stewart Gardner. Nous lui avons ramené sa précieuse collection et ce, même si ce n'est que par l'oeil d'un objectif numérique."

La nouvelle appli tourne avec le logiciel de la nouvelle version ARKit 1.5 d'Apple, parce que celle-ci permet une détection superficielle et une reconnaissance de l'image à partir du smartphone. Provisoirement, l'appli ne peut cependant pas encore être utilisée, parce que le dernier ARKit-build ne sera supporté que dans la prochaine mise à jour iOS 11.3.

Expériences personnalisées

Selon le développeur, les visiteurs du musée pourront télécharger l'appli avec leur appareil iOS. Ensuite, ils pourront lancer l'application AR et orienteront alors l'appareil photo de leur smartphone vers les cadres vides encore en place. Ils découvriront ainsi à quoi ressemblait le musée, il y a 28 ans, avant le vol donc.

"Nous espérons que les gens auront ainsi un lien plus intense avec les oeuvres volées. Avant, ils ne pouvaient que regarder des cadres vides", déclare Ciecko. A l'avenir, l'entreprise va aussi collaborer avec davantage de musées, afin de générer d'autres expériences personnalisées.

Nos partenaires