L'administration communale de Munich adopte enfin Linux

26/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 25/09/06 à 23:59

Source: Datanews

Un an après la date prévue, les 100 premiers collaborateurs de la ville de Munich ont finalement migré vers le système d'exploitation 'open source' Linux. Les problèmes que le projet a connus, ne jouent pas en faveur de l''open source'.

Fin 2008 début 2009, 80 pour cent des employés de l'administration communale de Munich travailleront avec Linux plutôt qu'avec Windows. En tout, il s'agirait de quelque 14.000 PC. Dans une phase intermédiaire, Open Office tournera sur Windows. Le projet, baptisé LiMux, s'est concrétisé avec une année de retard.En 2003, la ville signalait vouloir adopter Linux. Après cette annonce, Microsoft, par l'entremise de Steve Ballmer en personne, a mis tout en oeuvre pour faire changer d'avis le bourgmestre de Munich. En vain.Il n'en reste pas moins que ce projet n'a jusqu'à présent pas constitué une bonne réclame pour Linux (Debian). Le retard d'un an est dû entre autres aux litiges relatifs aux brevets sur le logiciel 'open source', aux négociations contractuelles et au prolongement de la phase de test. Les coûts du projet ont également augmenté, au point que les 30 millions d'euros initiaux sont déjà devenus 35 millions d'euros.

Nos partenaires