Intel va verser des milliards de dollars pour Mobileye

13/03/17 à 16:44 - Mise à jour à 16:44

Source: Datanews

Intel s'empare de l'entreprise israélienne Mobileye et accomplit ainsi d'un seul coup un solide pas sur le marché des voitures autonomes.

Intel va verser des milliards de dollars pour Mobileye

Mobileye © REUTERS

15,3 milliards de dollars, soit 64,54 dollars par action, voilà ce qu'Intel est sur le point de payer pour acquérir l'entreprise spécialisée dans les véhicules (partiellement) autonomes. Selon l'agence Reuters, Mobileye couvre 70 pour cent du marché de l'assistance à la conduite et des systèmes anticollisions.

Mobileye n'est peut-être pas bien connue du grand public, mais l'entreprise se distingue surtout en tant que fournisseur de la technologie Autopilot de Tesla, permettant aux voitures de rouler seules. Mais cette relation s'est interrompue, suite à l'accident d'une voiture Tesla autonome, après quoi Mobileye elle-même laissa entendre qu'elle émettait des réserves quant à la sécurité de la technologie.

Pour Intel, l'entreprise israélienne n'est pas une inconnue. Les deux firmes collaborent en effet actuellement déjà sur un projet incluant quarante voitures BMW. Mais elles travaillent conjointement aussi sur le développement de puces qui devraient sortir d'ici 2021.

Mobileye existe depuis 1999 et avait en 2007 encore fait l'objet d'un investissement de 130 millions d'euros de la part de Goldman Sachs. L'entreprise est cotée à la Bourse de New York depuis 2014 et a une valeur marchande de 10,6 milliards de dollars. Elle occupe quelque six cents personnes et a enregistré en 2016 un bénéfice net de 173,3 millions d'euros.

Par ce rachat, Intel entend surtout se trouver un nouveau marché, à présent que les années glorieuses du PC sont révolues et que le fondeur de puces n'a connu que peu de succès sur le segment des tablettes et des smartphones. Mais Intel n'est pas la seule dans ce cas. C'est ainsi que sa concurrente Qualcomm a en octobre dernier encore racheté NXP pour 47 milliards de dollars. Tout semble donc indiquer que les fabricants de puces classiques continueront de s'opposer sur la route des voitures autonomes.

Nos partenaires