Inewit recueille 2 millions d'euros

11/03/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La jeune entreprise malinoise Inewit, spécialisée dans la communication vidéo mobile, a recueilli 2,05 millions d'euros d'argent frais auprès de ses investisseurs existants, de Quest for Growth et de sa propre direction.

La jeune entreprise malinoise Inewit, spécialisée dans la communication vidéo mobile, a recueilli 2,05 millions d'euros d'argent frais auprès de ses investisseurs existants, de Quest for Growth et de sa propre direction.

Après les 0,6 million d'euros qu'Inewit avait obtenus en septembre 2006 et les 1,4 million d'euros en janvier 2007, voici que les investisseurs existants et la direction injectent une fois encore du capital frais dans l'entreprise. De plus, l'investisseur privé Quest for Growth fait aussi son entrée dans Inewit, en apportant 750.000 euros, ce qui porte le montant de la nouvelle capitalisation à 2,05 millions d'euros.

Inewit entend utiliser cet argent pour étendre ses équipes de vente et de marketing et pour financer les coûts de production initiaux de l'appareil VIU. De plus, Katrin Geyskens de Quest for Growth va siéger au sein du conseil d'administration d'Inewit en qualité d'observatrice.

Selon Koen Faes, d'autres phases de capitalisation devraient suivre. "Nous visons encore et toujours les investisseurs internationaux, mais comme notre valeur va augmenter rapidement, il faut sur ce plan attendre le moment propice." Faes qualifie 2008 et 2009 "d'années de récolte". "Les opérateurs sont de plus en plus prêts à accueillir notre technologie, y compris au niveau des réseaux."

L'an dernier, Faes affirmait aussi que son entreprise voulait vendre au moins 10.000 modules. "On n'y est pas encore, reconnaît Faes. Inewit n'a commencé à produire qu'en avril 2007. Nous avons attendu un peu plus longtemps, afin de pouvoir rendre notre produit compatible avec les tout nouveaux modules et protocoles annoncés pour les trois prochaines années. Nous respectons donc le timing, mais c'est celui-ci qui s'est simplement déplacé."

Inewit a utilisé l'an dernier non seulement pour mettre entièrement au point les produits et leur fabrication, mais aussi pour poursuivre le développement du 'product placement'. "Comment aborder le marché", telle était la question, explique Faes. Nous avons choisi de nous adresser aux opérateurs et aux 'value added resellers' (VAR). Nous ne souhaitons plus vendre que des boîtes, mais bien un ensemble complet de services, par lequel nous pourrons proposer ultérieurement de nouvelles possibilités et services. Ils pourront être entièrement fournis et installés à distance via le site web du fournisseur. Au fournisseur ou VAR, nous fournirons également une application de serveur lui permettant de gérer les appareils en clientèle, et ce afin d'atteindre la compétence de base finale d'Inewit: moins de matériel et davantage de logiciels et services novateurs."

A court terme, l'objectif principal, estime Faes, sera par conséquent de conclure des accords avec des opérateurs et VAR. "Nous créerons ainsi une base installée pour notre produit, vers laquelle nous pourrons déployer ces nouveaux services." Aussi Inewit effectue-t-il des tests auprès de plus de 10 opérateurs au monde. Récemment, l'entreprise a conclu un contrat avec un distributeur télécom américain, alors qu'en Europe, elle négocie avec un "gros poisson".

Nos partenaires