ICT People devient Splendit après un MBO

16/02/10 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Jean Van Droogenbroeck, depuis un petit temps déjà COO chez ICT People, a désintéressé les copropriétaires d'ICT People, Sven Franken et Ann Roelants avant de rebaptiser l'entreprise en 'Splendit'.

Jean Van Droogenbroeck, depuis un petit temps déjà COO chez ICT People, a désintéressé les copropriétaires d'ICT People, Sven Franken et Ann Roelants avant de rebaptiser l'entreprise en 'Splendit'.

Petit retour en arrière: Sven Franken et Ann Roelants étaient les (co)propriétaires des entreprises de bodyshopping ICT People (informaticiens) et Q People (ingénieurs). Franken possédait en outre aussi Tele People (techniciens télécoms). Ces trois entreprises font partie du Groupe Darwin, même si cela n'a jamais été une construction juridique formelle.

Il y a quelques années, Jean Van Droogenbroeck s'acheta le droit d'entrer dans ICT People. Van Droogenbroeck connaissait bien le secteur intérimaire IT, parce qu'il avait créé Unisoft en 1987, avant de revendre cette entreprise à Brunel 12 ans plus tard. Van Droogenbroeck était COO chez ICT People. Récemment, il a racheté les parts de Franken et Roelants dans le cadre de ce qui s'assimile à un management buy-out (MBO). "Du point de vue stratégique, nos opinions divergeaient", affirme Van Droogenbroeck. "Sven voulait entrer en contact plus direct avec les clients finaux, alors que moi, je ne voulais continuer à travailler que via les entreprises IT."

Van Droogenbroeck a à présent converti ICT People en Splendit, dont le siège central se trouve dorénavant à Grand-Bigard. L'entreprise occupe 80 personnes, dont un certain nombre ont été repris il n'y a pas si longtemps de 2E2 Motifact Belgique. "98 pour cent de nos collaborateurs ont un statut fixe", déclare Van Droogenbroeck. "C'est là une stratégie délibérée dans l'optique de la continuité." L'entreprise enregistre un chiffre d'affaires de quelque 4,5 millions d'euros.

Splendit va aussi étoffer ses activités existantes. Elle s'occupera dorénavant non seulement d'infrastructure, mais aussi de développement. D'ici l'an prochain, ces deux activités devraient tendre davantage vers l'équilibre. Les premiers mois, Van Droogenbroeck s'occupera surtout "d'inventorier et d'optimaliser". L'objectif pour l'an prochain? "Que nous soyons une centaine et rentables."

En savoir plus sur:

Nos partenaires