IBPT: la succession se prépare

09/10/08 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

La direction de l'Insitut belge des services Postaux et des Télécommunicaitons (IBPT) se prépare pour les prochaines élections, les 4 mandats de 6 ans chacun venant à échéance le 23 avril 2009.

La direction de l'Insitut belge des services Postaux et des Télécommunicaitons (IBPT) se prépare pour les prochaines élections, les 4 mandats de 6 ans chacun venant à échéance le 23 avril 2009.

Le président du conseil d'administration de l'IBPT, Eric Van Heesvelde, a surpris tout le monde en confiant au magazine Trends son intention d'être à nouveau candidat. Van Heesvelde, étiquetté SP, a 62 ans et ne pourra donc exercer son mandat que durant 3 ans, avec possibilité de prolonger durant 6 mois supplémentaires. "Il faut une certaine continuité. D'importants dossiers viendront sur la table dans les 3 prochaines années, comme les next generation networks et la libéralisation de La Poste", explique Van Heesvelde. Catherine Rutten (OpenVLD) faisait naguère encore figure de candidate toute désignée. Son ministre de tutelle n'est autre que le libéral Vincent Van Quickenborne.

Les deux autres membres sont Michel Van Bellinghen (MR) et Georges Denef (PS). Pour Denef, une exception linguistique avait été décidée lors du précédent mandat en 2003 dans la mesure où le bilinguisme était requis. Selon le cabinet de Van Quickenborne, cette exception ne devrait plus être autorisée. Reste encore à voir si le CD&V n'exigera pas un poste. En l'occurrence, le nom de Luc Van Fleteren circule, jusqu'ici responsable regulatory affairs chez Telenet. Lequel pourrait devenir le président de l'IBPT. Toujours selon le cabinet, l'intention n'est pas d'élargir le comité. Une décision devrait être prise avant la fin de l'année encore.

Nos partenaires