HP va supprimer 24.600 emplois

16/09/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Cette profonde réorganisation est la conséquence des efforts d'intégration consentis par HP après le rachat du géant des services IT EDS.

Cette profonde réorganisation est la conséquence des efforts d'intégration consentis par HP après le rachat du géant des services IT EDS.

Lors de la reprise d'EDS par HP pour un montant de 13,9 milliards de dollars, les analystes s'étaient montrés assez prudents à propos des pertes d'emploi potentielles. Les plus pessimistes évoquaient 20.000 licenciements. Or, il apparaît à présent qu'il y en aura quasiment 5.000 de plus. Ronald Rittenmeyer, CEO d'EDS, avait annoncé précédemment qu'"EDS était en tout cas déjà occupée à rationaliser ses activités", et donc que "des changements ne seraient pas illogiques".

HP envisage surtout des synergies dans les frais généraux, comprenez dans l'immobilier, l'IT et le service d'achats. En fin de compte, il s'agit d'une opération par laquelle 7,5 pour cent du personnel combiné, à savoir 24.600 personnes, perdront leur emploi sur une période de 3 ans. La moitié de ces postes de travail seront supprimés aux Etats-Unis. Les deux sociétés occupent actuellement 320.000 collaborateurs, dont quelque 210.000 dans la division des services IT renforcée.

La restructuration coûtera 1,7 milliard de dollars. Grâce à ces mesures, HP espère économiser 1,8 milliard de dollars annuellement.

EDS Belgique, dont le siège se trouve à Malines, occupe quelque 1.800 collaborateurs (1.550 fixes et 250 contractuels), alors que 1.350 personnes travaillent chez HP Belux à Diegem. Selon Anneleen Holleweg, 'marketing manager' chez HP Belux, les conséquences pour l'Europe, et donc aussi pour la Belgique, seront rendues publiques à l'échelle mondiale et analysées lors de l'European Workers Council le 25 septembre.

Nos partenaires