Google prépare un système de paiement de l'actualité en ligne

10/09/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Le robot de recherche internet Google prépare un système de paiement en ligne qui permettrait aux journaux de faire payer leurs lecteurs pour avoir accès aux articles sur le net. Voilà ce qu'affirme la cellule de réflexion médias de l'université d'Harvard (Etats-Unis).

Le robot de recherche internet Google prépare un système de paiement en ligne qui permettrait aux journaux de faire payer leurs lecteurs pour avoir accès aux articles sur le net. Voilà ce qu'affirme la cellule de réflexion médias de l'université d'Harvard (Etats-Unis).

Selon le Nieman Journalism Lab, Google aurait présenté son projet à la Newspaper Association of America, l'association des journaux américains, après que celle-ci se soit déjà informée auprès de plusieurs sociétés spécialisées à propos de la faisabilité de ce genre de système de paiement.

Mais le Nieman Journalism Lab trouve en même temps surprenant que Google veuille proposer ses services aux médias, vu la "relation délicate qu'entretient la presse avec Google". Divers journaux n'apprécient en effet à tout le moins pas Google News, le site de compilation d'informations de Google qui renvoie les lecteurs vers le contenu en ligne des journaux, sans qu'ils doivent verser le moindre cent pour cela. Google estime par contre qu'il offre aux journaux un service gratuit en orientant les utilisateurs vers leurs sites.

Les journaux et revues américains réfléchissent encore et toujours à une manière de contrer la chute des rentrées publicitaires. Le mois dernier, le Los Angeles Times annonçait que News Corp., le groupe du géant des médias Rupert Murdoch, s'était mis autour de la table avec les groupes d'édition des grands journaux, comme le New York Times, à propos de la possibilité de créer un groupe qui rendrait payant l'accès au contenu de leurs sites.

Dans ses explications données à la NAA, Google prétend que la publicité restera probablement la principale source de revenus pour les entreprises de médias, mais que faire payer les utilisateurs pourrait représenter des rentrées supplémentaires non négligeables.

Source: Belga

Nos partenaires