Google entend ouvrir ses propres magasins

18/02/13 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Datanews

Après Apple et Microsoft, voici à présent que Google veut également se lancer dans la vente au détail. Les premiers magasins Google spéciaux devraient ouvrir leurs portés dès la fin de cette année.

Google entend ouvrir ses propres magasins

© Reuters

Selon le blog spécialisé 9to5Google, le géant des recherches souhaiterait ouvrir ses magasins avant la période des fêtes de fin d'année dans un certain nombre de grandes villes américaines. L'objectif est que les clients puissent tester les produits de Google, avant de débourser leur argent pour les acquérir.

Google vend depuis plusieurs années déjà des choses sur internet, dont des smartphones Nexus, des tablettes et des Chromebooks (de petits ordinateurs portables tournant sur le système d'exploitation Chrome). Jusqu'à présent, le succès n'était guère au rendez-vous. Le tout premier smartphone Nexus s'est en effet à peine vendu, parce que les gens ne voulaient pas l'acheter sur internet. Pour le tout nouveau qui, lui, est une réussite, il y a par contre d'énormes files d'attente.

Lunettes Google

La raison principale pour laquelle Google souhaite disposer de magasins propres réside, selon 9to5Google, dans le fait que l'entreprise s'est rendu compte que les gens aiment toucher et tenir en main des produits coûteux, avant de dépenser leur argent pour les acheter. Et si tel est le cas pour les smartphones et les tablettes, ce sera d'autant plus vrai pour le prochain produit de Google, les lunettes Google Glass.

Ces lunettes à réalité augmentée sont assez chères (l'édition spéciale pour développeurs de logiciels revient à 1.500 dollars, soit 1.125 euros) et constituent un article inédit dans la mesure où elle sont équipées d'un mini-écran. Selon les blogueurs, Google aurait retenu les leçons du passé et estime à présent que les clients souhaiteront d'abord essayer les lunettes avant de les acheter.

Apple en exemple

L'on ne sait pas encore si Google va aussi ouvrir des magasins en Europe. En tout cas, Apple, imitée en cela par Microsoft, a déjà démontré en suffisance la légitimité du concept. Tim Cook, le CEO d'Apple, a déclaré récemment encore qu'il s'y rendait, lorsqu'il avait envie de se relaxer.

"Je ne pense pas que l'iPad aurait connu une telle réussite sans nos magasins. Ceux-ci offrent à Apple un incroyable avantage concurrentiel. Le magasin moyen a enregistré l'année dernière cinquante millions de dollars (37,5 millions d'euros) de rentrées." (TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires