Google crée un système d'exploitation pour robots

12/02/14 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Datanews

Google n'entend dorénavant plus s'en tenir uniquement à un robot de recherche. N'attendez cependant pas à voir apparaître de sitôt un assistant mécanique chez vous. L'entreprise développe en tout cas un nouveau système d'exploitation pour robots industriels.

Google crée un système d'exploitation pour robots

© Thinkstock

Il était déjà évident que Google s'intéressait aux robots. L'entreprise a en effet racheté ces derniers temps plusieurs entreprises de robotique et a nommé le spécialiste Andy Rubin, qui dirigea précédemment la division Android mobile, à la tête de son département robots.

A présent, le journal d'affaires américain The Wall Street Journal annonce que Google prépare vraiment un système d'exploitation pour robots, tout comme elle en avait développé un avec Android pour les appareils mobiles.

Google collabore à cette fin avec le fabricant chinois Foxconn. Ce dernier est surtout connu pour construire les iPhone, iPod et iPad d'Apple, mais Foxconn fabrique aussi des smartphones Android, consoles de jeu et d'autres appareils électroniques.

Coûts salariaux

Pour Google, la gigantesque Foxconn, avec ses centaines de milliers de collaborateurs, est un environnement idéal pour tester ses produits. Selon The Wall Street Journal, Andy Rubin a récemment effectué pour le directeur de Foxconn, Terryu Gou, une démonstration de ce que Google souhaitait faire avec des robots, ce qui impressionna Gou.

Foxconn entend en effet automatiser davantage ses processus de production car les coûts salariaux grimpent en Chine. Foxconn est en outre depuis des années déjà la cible de protestations en raison des conditions de travail dans ses usines, qui auraient poussé plusieurs travailleurs à se suicider. C'est là quelque chose que les robots ne font pas.

Pas un majordome

Google crée son système d'exploitation pour robots en suivant l'exemple d'Android: il devra pouvoir fonctionner dans toutes sortes de produits hardware. Ne vous attendez toutefois pas à voir apparaître rapidement un majordome mécanique portant le logo coloré Google sur le dos. Dans un premier temps, le géant des recherches n'est en effet intéressé que par des applications industrielles.

L'industrie électronique est sur ce plan un domaine encore parfaitement en friche, puisqu'on y travaille encore énormément de manière manuelle. (TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires