Google admet qu'elle scanne et analyse vos courriels

18/04/14 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Datanews

Google lit et analyse les courriels des utilisateurs de Gmail pour pouvoir faire de la publicité ciblée. Le géant des recherches le reconnaît lui-même dans ses nouvelles conditions générales, fait observer l'agence de presse Reuters.

Google admet qu'elle scanne et analyse vos courriels

© Reuters

Google a adapté ses conditions d'utilisation, écrit Reuters. Elle y a fait une ajoute aussi brève qu'étonnante: "Nos systèmes automatisés analysent votre contenu (y compris les courriels) pour pouvoir vous fournir des info-produits pertinentes, comme des résultats de recherche personnalisés, des publicités ciblées et la détection de spam et de malware. Cette analyse s'effectue au moment où le contenu est expédié, reçu et stocké sur notre serveur."

Autrement dit, Google admet ainsi qu'elle scanne et analyse les courriels entrants et sortants des utilisateurs de Gmail. Mais en fait, le géant des recherches n'en fait plus un secret depuis 2007 déjà, comme il ressort de cet ancien message posté sur le blog du conseiller 'privacy' de Google, Peter Fleischer. Sur son blog, il n'écrit cependant pas au nom de Google, à l'entendre.

Ces changements "donneront plus de transparence aux utilisateurs" et "sont basés sur le feedback que nous avons reçu ces derniers mois", voilà comment Matt Kallman, porte-parole de Google, explique l'ajout aux conditions générales.

Les utilisateurs de Gmail ont à plusieurs reprises déjà accusé l'entreprise d'enfreindre le respect de leur vie privée (privacy) en scannant leurs messages, afin de pouvoir établir des profils secrets et envoyer des publicités ciblées. Mais Google déclare de son côté que les utilisateurs ont accepté implicitement ses activités qui, selon le géant internet, font partie du processus de délivrance des courriels.

Le mois dernier encore, un juge américain a décidé de ne pas permettre une action de groupe (un 'class action lawsuit', un procès par lequel un grand groupe de personnes accuse collectivement quelqu'un) à l'encontre de Google.

En savoir plus sur:

Nos partenaires