Facebook et Google tentent de localiser les personnes impliquées dans le séisme au Népal

27/04/15 à 16:12 - Mise à jour à 16:11

Au moyen de leurs outils respectifs Safety Check et Person Finder, Facebook et Google tentent de retrouver des personnes qui ont disparu lors du tremblement de terre qui vient de se produire au Népal et d'en aviser leur famille et leurs amis.

Facebook et Google tentent de localiser les personnes impliquées dans le séisme au Népal

© Reuters

Grâce à la fonction Safety Check, Facebook est capable depuis octobre de l'année dernière d'informer la famille et les amis de ses utilisateurs résidant dans des zones touchées par des catastrophes qu'ils sont en sécurité. Cette fonction a été activée le week-end dernier par Facebook auprès des personnes impliquées dans le séisme au Népal. Voilà ce qu'a annoncé Mark Zuckerberg en personne, CEO de Facebook, sur le site de socialisation.

'Je suis sain et sauf'

Avec Safety Check, les gens qui habitent dans une région sinistrée ou qui s'y sont récemment enregistrés, se voient poser la question par Facebook de savoir s'ils se trouvent effectivement dans cette zone et s'ils vont bien. Une fois que les utilisateurs ont indiqué qu'ils sont en bonne santé (en appuyant sur le bouton 'je suis sain et sauf'), leurs contacts sur Facebook reçoivent l'information sous la forme d'une mise à niveau de statut dans leur ligne du temps. Ces mises à jour de statut, en provenance de personnes impliquées dans le tremblement de terre au Népal, ont donc circulé ce week-end sur Facebook.

Banque de données des personnes disparues

Google a de son côté activé sa fonction Person Finder. Cet outil permet aux personnes concernées de poster des mises à jour de statut relatives à leur sécurité. Ces mises à jour aboutissent alors dans une banque de données des 'personnes disparues'.

Les membres de la famille et les amis peuvent les suivre dans cette banque de données, mais aussi y ajouter des informations sur la personne concernée. Les organisations et ONG peuvent également y contribuer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires